La bou­tique tourne quand même

20 Minutes (Rennes) - - ACTUALITÉ - Laure Co­met­ti

Faire au jour le jour. Dans l’at­tente du re­ma­nie­ment de­puis plus d’une se­maine, les ca­bi­nets des mi­nistres doivent s’adap­ter.

Lorsque ce sont les agen­das qui ne sont pas pu­bliés, comme ce­lui du mi­nistre de la Co­hé­sion des ter­ri­toires Jacques Mé­zard, an­non­cé sur le dé­part, ce sont des dé­pla­ce­ments qui sont an­nu­lés, comme ce­lui de Gé­rald Dar­ma­nin à Mayotte et à La Réu­nion, pré­vu ce ven­dre­di. «Les af­faires cou­rantes conti­nuent », as­sure-t-on ce­pen­dant dans plu­sieurs mi­nis­tères. C’est aus­si le mes­sage que le tan­dem exé­cu­tif veut mar­te­ler, face à l’op­po­si­tion qui dé­nonce une «pa­ra­ly­sie» au som­met de l’Etat. «Les mi­nistres sont à leur tâche, ils sont ici et ils ré­pondent aux ques­tions», a dé­cla­ré Edouard Phi­lippe de­vant les sé­na­teurs jeu­di. «Tant qu’il n’y a pas de dé­mis­sion du gou­ver­ne­ment, les ca­bi­nets existent», ré­pond-on dans un mi­nis­tère. Non sans crainte. En cas de chan­ge­ment de mi­nistre ou de se­cré­taire d’Etat, le sort du ca­bi­net peut bas­cu­ler : cer­tains conservent tout ou par­tie de l’équipe de leur pré­dé­ces­seur, d’autres ar­rivent avec de nou­veaux col­la­bo­ra­teurs, contrai­gnant les an­ciens à faire leurs cartons, par­fois du jour au len­de­main.

Dans l’at­tente du re­ma­nie­ment, les ca­bi­nets mi­nis­té­riels s’adaptent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.