20 Minutes (Rennes)

MONEY JUNGLE, NOTRE FEUILLETON

-

David d’Équainvill­e (éditeur et auteur) et Pascal Henry (journalist­e d’investigat­ion et réalisateu­r) ont raconté dans la saison 1 de Money Jungle, une série librement inspirée de faits réels, les aventures d’une jeune avocate fascinée par les complaisan­ces achetées par l’argent de son employeur milliardai­re, l’oligarque Oleg Chestov. Dans le contexte de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la saison 2 suit les traces du milliardai­re, occupé à mettre à l’abri sa collection de chefs-d’oeuvre et le reste de sa fortune.

Résumé de l’épisode 3 : arrivé à Chypre en provenance des USA, OIeg Chestov respire à nouveau. Muni de son passeport chypriote, il se sent en sécurité sur l’île, à l’abri des sanctions contre les oligarques. Sur place, son comparse, Serguey Zebuchenko, général du FSB, les services secrets russes, est déjà au téléphone, aux ordres.

Un voyage à 20 millions

« – Bonjour Olejka, dit le général du FSB à Oleg Chestov.

– Bonjour Serguey. La ligne est cryptée ?

– Oui, j’appelle d’un Taïga.

– Un téléphone de Kasper ?

– Oui, dit Zebuchenko.

– Je l’ai croisé au dernier Grand Prix du royaume, il était sponsor de la Scuderia Ferrari. Il assurait aussi la protection de leurs données.

– Il a toujours su se rendre indispensa­ble et capter la confiance des Européens, dit le général. Il est même partenaire du gouverneme­nt français, chargé de les aider à lutter contre la cybermalve­illance. Ce n’est pas pour rien qu’il est un ancien diplômé en cryptologi­e de la Haute École du KGB. Je l’ai connu là-bas.

– Tout ça, c’était avant l’Ukraine.

– Oui, comme nous, la guerre va l’obliger à revoir sa position. Et l’Amérique ?

– J’ai limité les dégâts. Je reste pour l’instant hors des radars des sanctions américaine­s. Mais ils en ont profité pour me faire les poches.

– Qui ça ?

– Le vendeur du fabricant d’avions, un Gulfstream que j’avais commandé, le modèle à autonomie de vol rallongée. Avec l’arsenal des mesures contre Moscou, l’intermédia­ire ne s’est pas privé de casser le contrat et de garder pour lui les 20 millions d’acompte.

– Je t’avais dit, Olejka, de te méfier des Américains. »

(à suivre)

Newspapers in French

Newspapers from France