L’af­faire de Ville­fon­taine n’est pas fi­nie

20 Minutes (Strasbourg) - - ACTUALITÉ - A Lyon, Eli­sa Fri­sul­lo

Il y a trois ans, une af­faire de pé­do­phi­lie hors norme se­couait Ville­fon­taine (Isère). Soup­çon­né de pé­do­phi­lie sur plu­sieurs de ses élèves de CP, Ro­main Fa­ri­na était mis en exa­men et pla­cé en dé­ten­tion pro­vi­soire en mai 2015. En avril 2016, l’an­cien di­rec­teur d’école met­tait fin à ses jours dans sa cel­lule de la pri­son de Lyon-Cor­bas. Deux ans après ce sui­cide, l’af­faire n’est pas fi­nie. En ana­ly­sant les fi­chiers in­for­ma­tiques de l’en­sei­gnant, les gen­darmes sont par­ve­nus à iden­ti­fier de nouvelles vic­times. L’homme te­nait un lis­ting des nombreux en­fants abu­sés et dé­te­nait des mil­liers de pho­tos et vi­déos de ses actes pé­do­cri­mi­nels. « Au cours de l’en­quête, 77 vic­times ont été iden­ti­fiées », in­dique à 20 Mi­nutes Ma­rie Gri­maud, l’avo­cate de deux des vic­times pré­su­mées de l’an­cien di­rec­teur. Au­jourd’hui, elles ont été con­tac­tées par les ser­vices de gen­dar­me­rie.

Des re­cours pos­sibles

Le sui­cide du pro­fes­seur a mar­qué la fin de la pro­cé­dure ju­di­ciaire sur le plan pé­nal, mais d’autres re­cours sont pos­sibles pour les fa­milles. « Nous at­ten­dons l’or­don­nance de non-lieu qui doit être ren­due pro­chai­ne­ment pour pré­pa­rer des re­cours contre l’Etat», ex­plique Sé­bas­tien Lo­pez, père d’une vic­time de Ro­main Fa­ri­na. « L’ad­mi­nis­tra­tion doit ré­pondre à de nom­breuses ques­tions dans cette af­faire. Les vic­times et les fa­milles en au­ront be­soin car elles en ont été pri­vées sur le plan pé­nal », ajoute Christophe Ar­roudj, avo­cat d’une fa­mille de Ville­fon­taine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.