« Me­ghan Markle est une femme mo­derne qui a réus­si »

Le chro­ni­queur An­drew Mor­ton sort ce jeu­di une bio­gra­phie de l’Amé­ri­caine qui va épou­ser le prince Har­ry

20 Minutes (Strasbourg) - - LA UNE - Pro­pos re­cueillis par Clio Wei­ckert

Après La­dy Di, Tom Cruise ou en­core An­ge­li­na Jo­lie, An­drew Mor­ton s’at­taque à Me­ghan Markle avec Me­ghan : de Hol­ly­wood à Bu­ckin­gham avec le

prince Har­ry (éd. Hu­go Doc, 19,95 €), qui pa­raît ce jeu­di. Le 19 mai, l’Amé­ri­caine de 36 ans di­ra oui au cé­li­ba­taire ja­dis le plus convoi­té d’Eu­rope : le prince Har­ry. 20 Mi­nutes a ren­con­tré l’homme qui a ten­té de per­cer le mys­tère Me­ghan Markle. Dans votre livre, vous écrivez : « Il faut être une fille très spé­ciale pour sou­hai­ter de­ve­nir une prin­cesse. » En quoi Me­ghan est-elle « une fille très spé­ciale » se­lon vous ? C’est une femme mo­derne qui a réus­si et qui a tou­jours es­sayé de faire chan­ger les choses de­puis sa jeu­nesse. Cette force in­té­rieure et cet en­ga­ge­ment se­ront pré­cieux au sein de la fa­mille royale. L’ac­cep­ta­tion de cette jeune Amé­ri­caine, mé­tisse et di­vor­cée, est-elle une ré­vo­lu­tion pour la fa­mille royale ? Le di­vorce est dé­sor­mais mon­naie cou­rante au sein de la fa­mille royale, donc ce n’est plus aus­si ré­vo­lu­tion­naire que ça l’a été par le pas­sé. Mais le fait qu’elle soit mé­tisse, di­vor­cée et amé­ri­caine fait d’elle une per­sonne unique. Elle montre que la fa­mille royale est plus en phase avec le monde ac­tuel. Pen­sez-vous que les An­glais l’ont dé­jà adop­tée ? Elle est dé­jà un tré­sor na­tio­nal. Elle doit en­core prendre ses marques mais, jus­qu’à pré­sent, elle semble bien adap­tée à cette vie au sein de la fa­mille royale. Vous faites beau­coup ré­fé­rence au fait que Me­ghan Markle aime faire la fête et le bon vin. Pen­sez-vous qu’elle ait un pro­blème avec l’al­cool ? Elle est très fran­çaise, tou­jours avec un verre de vin pen­dant les re­pas. C’est une ma­nière raf­fi­née de se com­por­ter. Si elle a un pro­blème avec l’al­cool, alors la plu­part des Fran­çais en ont un aus­si. Me­ghan Markle aime dé­fendre des causes, pen­sez-vous que la fa­mille royale lui lais­se­ra as­sez de li­ber­té ? C’est la grande ques­tion. Elle a tou­jours été une joueuse d’équipe. Donc elle sui­vra le mou­ve­ment pour l’ins­tant. Mais, un jour, elle vou­dra peut-être s’ex­pri­mer sur la ques­tion du droit des femmes.

Me­ghan Markle (à dr.) et le prince Har­ry, le 25 avril à Londres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.