« 20 Mi­nutes » a tes­té le cap­teur de som­meil de No­kia

« 20 Mi­nutes » a pas­sé dix nuits avec le cap­teur connec­té No­kia Sleep, qui ana­lyse la qua­li­té du som­meil

20 Minutes (Strasbourg) - - LA UNE - Ch­ris­tophe Sé­frin

Dor­mez bonnes gens, le No­kia Sleep veille sur vos nuits. A pla­cer entre le som­mier et le ma­te­las, ce cap­teur de som­meil connec­té re­joint la fa­mille des pro­duits san­té sup­po­sés nous ai­der à mieux dor­mir. L’ap­pa­reil prend la forme d’un ta­pis mol­le­ton­né de 63 × 18 cm au­quel est ri­vé un câble d’ali­men­ta­tion de 2,80 m. Ayant vi­si­ble­ment le goût du détail, No­kia a bro­dé son lo­go sur le cap­teur re­cou­vert de tis­su gris. Le No­kia Sleep s’ap­paire avec l’ap­pli­ca­tion gra­tuite Health Mate (An­droid et iOS). Le cap­teur doit être pla­cé au ni­veau du buste de l’utilisateur pour que les me­sures, syn­chro­ni­sées par Wi-Fi, soient im­pec­cables. En l’oc­cur­rence, il éva­lue la du­rée du som­meil, sa pro­fon­deur, sa ré­gu­la­ri­té, ses in­ter­rup­tions s’il y en a, ain­si que le temps d’en­dor­mis­se­ment et de le­ver. Pour al­ler plus loin, sont éga­le­ment me­su­rés la fré­quence car­diaque, les cycles de ron­fle­ment et leur in­ten­si­té. Constat après dix nuits d’uti­li­sa­tion : le No­kia Sleep est com­mode à uti­li­ser. Une fois en place, il n’y a plus à s’en oc­cu­per. Si­tôt une nuit ache­vée, les don­nées col­lec­tées sont sau­ve­gar­dées dans le cloud puis res­ti­tuées à tra­vers l’ap­pli­ca­tion sous forme de gra­phiques. Un « sleep score» quo­ti­dien, qui me­sure la qua­li­té du som­meil, est dé­cer­né sur une échelle de 0 à 100. Il est pos­sible d’al­ler plus loin en cli­quant sur chaque don­née pour ac­cé­der à da­van­tage d’in­for­ma­tions, comme sur le som­meil pa­ra­doxal. In­dice pré­cieux : le rythme car­diaque me­su­ré tout au long de la nuit. S’il est in­fé­rieur à 60 bat­te­ments par mi­nute, il est in­di­ca­teur d’une bonne forme car­dio­vas­cu­laire.

Un manque de conseils

Les quelques conseils four­nis au gré des dif­fé­rentes pages de l’ap­pli­ca­tion sont in­té­res­sants mais res­tent d’ordre gé­né­ra­liste. Ja­mais l’ap­pli­ca­tion ne prend en compte nos ré­sul­tats pour don­ner des conseils per­son­na­li­sés, comme des in­vi­ta­tions à se cou­cher à telle ou telle heure, voire d’éven­tuelles alertes si des in­suf­fi­sances sont dé­tec­tées. Ven­du 99,99 €, le No­kia Sleep est un par­te­naire in­té­res­sant qui per­met de s’au­to-éva­luer. Mal­gré tout, il ne fait pas to­ta­le­ment rê­ver.

L’ap­pa­reil, ven­du 99,99 €, se place entre le som­mier et le ma­te­las.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.