Des ré­ponses at­ten­dues après la mort de Nao­mi

L’ap­pel de la jeune femme au Sa­mu n’avait pas été pris au sé­rieux

20 Minutes (Strasbourg) - - LA UNE - Bru­no Pous­sard

« J’ai très mal. (…) Je vais mou­rir. » Ces mots datent du 29 dé­cembre, mais ils viennent de faire le tour du pays. La ré­vé­la­tion du dé­cès de Nao­mi Mu­sen­ga, dont le Sa­mu de Stras­bourg n’a pas pris en compte l’ur­gence de l’ap­pel, a un vaste re­ten­tis­se­ment. 20 Mi­nutes fait le point avant une marche blanche, mer­cre­di.

Que s’est-il pas­sé ? L’en­re­gis­tre­ment a été dé­voi­lé par le mé­dia lo­cal Heb’di. On y en­tend Nao­mi Mu­sen­ga, 22 ans, se plaindre de dou­leurs puis, en ré­ponse, une opé­ra­trice du Sa­mu se mo­quer d’elle. Gla­çant. Car, quelques heures plus tard, elle est dé­cé­dée à l’hô­pi­tal après l’in­ter­ven­tion de SOS Mé­de­cins qui a fait ap­pel… au Sa­mu. Se­lon le rap­port d’au­top­sie re­layé par Le Monde, cette ma­man d’une pe­tite fille a suc­com­bé à une « dé­faillance mul­ti­vis­cé­rale sur choc hé­mor­ra­gique », soit un ar­rêt de plu­sieurs or­ganes.

Quelles se­ront les suites ? Après le fort re­lais mé­dia­tique, le par­quet de Stras­bourg a ou­vert une en­quête pré­li­mi­naire du chef de non-as­sis­tance à per­sonne en pé­ril, alors que ses pa­rents ont dé­po­sé une plainte pour connaître les causes de la mort. « Estce que ce­la au­rait chan­gé quelque chose in fine que le Sa­mu in­ter­vienne plus ra­pi­de­ment ? », a in­ter­ro­gé leur avo­cat, Me Mo­ha­med Aa­chour. En pa­ral­lèle, une en­quête ad­mi­nis­tra­tive a été ou­verte par les hôpitaux uni­ver­si­taires de Stras­bourg (HUS).

L’opé­ra­trice est-elle en cause ? « Stu­pé­fait » du ton du trai­te­ment de l’ap­pel, le di­rec­teur des HUS, Ch­ris­tophe Gau­tier, a ques­tion­né : estce un pro­blème de prise en charge in­di­vi­duelle ? L’ap­pel a-t-il fait l’ob­jet d’un trai­te­ment adap­té se­lon le pro­to­cole ? En at­ten­dant la ré­ponse, l’opé­ra­trice, un temps af­fec­tée à un autre poste, a été sus­pen­due.

Quelles condi­tions de tra­vail ? En sou­tien des dé­marches ad­mi­nis­tra­tives de l’opé­ra­trice, le syn­di­cat CFTC a évo­qué les condi­tions de tra­vail et « le manque de bud­get » des hôpitaux. Des in­ter­nautes ont aus­si poin­té des ap­pels au Sa­mu non pris au sé­rieux aux quatre coins du pays. Au su­jet de cet évé­ne­ment et des ap­pels té­lé­pho­niques aux ur­gences, la mi­nistre de la San­té réuni­ra ce lun­di des mé­de­cins.

Agée de 22 ans et jeune ma­man, Nao­mi Mu­sen­ga est morte le 29 dé­cembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.