Le Ma­roc a son juste mi­lieu

L’ex-Nan­tais Amine Ha­rit af­fronte le Por­tu­gal ce mer­cre­di

20 Minutes (Strasbourg) - - SPORTS - Da­vid Phe­lip­peau

Le Ma­ro­cain Amine Ha­rit (21 ans) n’en fi­nit plus de gra­vir les éche­lons à une vi­tesse folle. Il y a deux ans, le mi­lieu de ter­rain n’était pour­tant «qua­si­ment per­sonne». Ou plu­tôt un jeune joueur du FCN, « bour­ré de ta­lent, mais com­pli­qué à gé­rer», se­lon un de ses proches. Ce mer­cre­di, il af­fron­te­ra le Por­tu­gal de Cris­tia­no Ro­nal­do, lors du deuxième match de la poule B, après avoir per­du face à l’Iran.

Dé­bor­de­ment en boîte

La car­rière d’Amine Ha­rit a bas­cu­lé en juillet 2016. Ha­bi­tué de la ré­serve nan­taise, le mi­lieu de ter­rain rem­porte l’Eu­ro des moins de 19 ans avec l’équipe de France et se fait un nom, alors qu’il ne de­vait même pas par­ti­ci­per à la com­pé­ti­tion… « A l’ori­gine, à son poste, c’est Nkun­ku du PSG qui de­vait par­tir, se sou­vient Mat­thieu Bi­deau, res­pon­sable du re­cru­te­ment au FCN. Lors d’un match de pré­pa­ra­tion, il est en­tré à la 60e mi­nute de jeu et a dé­blo­qué le match… » Ha­rit écla­bousse fi­na­le­ment l’Eu­ro de son ta­lent. Et prouve qu’il peut vi­ser plus haut, comme il l’af­fir­mait de ma­nière ca­té­go­rique à cer­tains de ses co­équi­piers à Nantes quelques se­maines au­pa­ra­vant. «Il a tou­jours eu une haute es­time de lui-même, il était convain­cu de ses qua­li­tés… et convain­cant», es­time Sa­muel Fe­nillat, le di­rec­teur du centre de for­ma­tion.

Après la com­pé­ti­tion, tout s’est en­chaî­né pour le jeune homme : stage avec les pros du FCN, une offre (re­pous­sée) de 8 mil­lions d’eu­ros du Bayern et une pre­mière par­tie de sai­son convain­cante, mal­gré le ma­rasme am­biant au FCN. Tout au­rait pu conti­nuer comme sur des rou­lettes, s’il n’avait pas été pris en fla­grant dé­lit dans une boîte de nuit nan­taise à deux jours d’un match. Ecar­té par l’en­traî­neur Ser­gio Con­cei­ção, Ha­rit a dû faire son mea culpa. « Il com­prend les choses, il sait rec­ti­fier et son cer­veau per­cute », es­time Bi­deau.

A Schalke 04, qu’il a re­joint à l’été 2017 pour 10 mil­lions d’eu­ros, Amine Ha­rit a été élu meilleur jeune de la Bun­des­li­ga. Après avoir dis­pu­té la Coupe du monde cet été, il joue­ra la Ligue des cham­pions la sai­son pro­chaine. «De­puis deux ans, ça ne s’ar­rête plus pour lui, es­time un de ses proches. Ce n’est plus le même homme, c’est de­ve­nu un bon­homme.» Seul Ha­rit en per­sonne, avec son in­so­lente as­su­rance, au­rait pu pro­phé­ti­ser un ave­nir aus­si ra­dieux. Le GP de France at­tire du monde. Après dix ans d’ab­sence, la F1 fait son re­tour en France du 21 au 24 juin, sur le cir­cuit du Cas­tel­let dans le Var. Les or­ga­ni­sa­teurs at­tendent près de 150 000 per­sonnes du­rant le week-end. Le dé­fen­seur du TFC Is­sa Diop s’est en­ga­gé avec West Ham, mar­di, pour cinq sai­sons. Le trans­fert de l’in­ter­na­tio­nal es­poirs, for­mé par les Vio­lets, rap­por­te­ra 25 mil­lions d’eu­ros au club di­ri­gé par Oli­vier Sa­dran.

Bo­ris Be­cker dans de sales draps. Endetté, l’ex-ten­nis­man a ten­té de se pré­va­loir d’une im­mu­ni­té di­plo­ma­tique cen­tra­fri­caine pour échap­per à des pro­cé­dures ju­di­ciaires au Royaume-Uni. Mais le do­cu­ment se­rait un faux, se­lon le gou­ver­ne­ment cen­tra­fri­cain.

Amine Ha­rit face à l’Iran au Mon­dial.

Tou­louse ré­cu­père le pactole.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.