Une er­reur hu­maine à l’ori­gine de brû­lures au la­bo

20 Minutes (Strasbourg) - - GRAND STRASBOURG - G.V.

Se­lon une af­faire ré­vé­lée par les Der­nières Nou­velles d’Al­sace, près d’une di­zaine de per­sonnes ont res­sen­ti des brû­lures après avoir ef­fec­tué une prise de sang dans un la­bo­ra­toire d’ana­lyse, entre ven­dre­di après-mi­di et sa­me­di ma­tin à Neu­dorf. C’est une pa­tiente qui a per­mis de donner l’alerte, en re­tour­nant au la­bo­ra­toire pour avoir des ex­pli­ca­tions sur ce qui lui ar­ri­vait. Un hé­ma­tome noir et dou­lou­reux, de plu­sieurs cen­ti­mètres, ap­pa­rais­sait en ef­fet dans le creux de son bras, à l’en­droit de la piqûre. Toutes les per­sonnes concer­nées ont été rap­pe­lées d’ur­gence par le la­bo­ra­toire. Une di­zaine de per­sonnes ont été par la suite prises en charge au Nou­vel hô­pi­tal ci­vil. Le pro­duit res­pon­sable de ces brû­lures se­rait un dés­in­fec­tant, mé­lan­gé à de la soude. Quatre plaintes avaient dé­jà été dé­po­sées lun­di. L’en­quête à per­mis, se­lon une source po­li­cière, d’écar­ter un acte de mal­veillance et de confir­mer, comme l’in­di­quait dès lun­di à 20 Mi­nutes la phar­ma­cienne bio­lo­giste du la­bo­ra­toire, une er­reur hu­maine : « C’est une er­reur de ma­ni­pu­la­tion. Il n’y avait pas le bon pro­duit dans le bon fla­con ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.