«On pro­fite plus de mon vi­sage dans “Ve­nom”»

Action Le co­mé­dien amé­ri­cain Tom Har­dy évoque sa double per­for­mance dans cette adap­ta­tion amu­sante du co­mics Mar­vel

20 Minutes (Strasbourg) - - CINÉMA - Pro­pos re­cueillis par Ca­ro­line Vié

Tom Har­dy a deux vi­sages dans Ve­nom de Ru­ben Flei­scher : ce­lui d’un jour­na­liste ra­té et ce­lui de l’ex­tra­ter­restre qui ha­bite son corps. Les rap­ports entre le hé­ros, pas vrai­ment su­per, et ce­lui qu’il sur­nomme af­fec­tueu­se­ment son « pa­ra­site » per­mettent au réa­li­sa­teur de Bien­ve­nue à Zom­bie­land de mê­ler gags et action dans cette adap­ta­tion amu­sante du co­mics Mar­vel.

Qu’est-ce qui vous a bran­ché dans « Ve­nom » ?

J’ai ac­cep­té le double rôle de Ve­nom pour que mon fils puisse en­fin me voir dans un film. A 10 ans, c’est un fan de co­mics qui me conseillait de fa­çon très dé­taillée sur ce qu’il sou­hai­tait voir à l’écran. J’ai par­ta­gé des mo­ments gé­niaux avec lui. Etait-ce votre seule mo­ti­va­tion ? J’adore l’idée de ce double rôle, même si je suis cons­cient que le pu­blic vien­dra pour la tête de Ve­nom plus que pour la mienne ! J’avais par­fois l’im­pres­sion de n’être que son faire-va­loir, ce qui avait un cô­té li­bé­ra­teur. J’ai ado­ré l’hu­mour noir de leurs échanges.

Ce n’est pas frus­trant d’avoir joué tant de rôles où votre vi­sage est mas­qué ?

C’est le bou­lot d’un ac­teur que de dis­pa­raître dans son per­son­nage. On pro­fite plus de mon vi­sage dans Ve­nom que dans « Mad Max », Dun­kerque ou The Dark Knight Rises.

Qu’est-ce qui a été le plus dur à créer ?

La voix de Ve­nom. Bien sûr, c’est la mienne, et elle est re­con­nais­sable. Mais il a fal­lu la re­tra­vailler pour qu’elle garde sa par­ti­cu­la­ri­té tout en étant dif­fé­rente de celle de mon autre per­son­nage, pour qu’on sache qui parle. Comment dé­fi­ni­riez-vous la co­ha­bi­ta­tion avec Ve­nom ?

Il est comme un vi­rus qui a pris pos­ses­sion du corps du hé­ros. Comme c’est un ex­tra­ter­restre, il n’a pas les mêmes va­leurs que nous. Il faut qu’ils s’ap­pri­voisent avant de de­ve­nir ce couple éton­nant qui par­tage le même corps. Con­ti­nue­rez-vous à ex­plo­rer le per­son­nage dans un autre film ? J’ado­re­rais faire par­tie de l’uni­vers Mar­vel ! En at­ten­dant, re­trou­ver Ve­nom pour une suite ne me dé­plai­rait pas.

«C’est le bou­lot d’un ac­teur que de dis­pa­raître dans son per­son­nage. »

Tom Har­dy joue un jour­na­liste au corps in­ves­ti par un ex­tra­ter­restre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.