La jus­tice or­donne des ex­per­tises mé­di­cales

20 Minutes (Strasbourg) - - ACTUALITÉ - A Tou­louse, Béa­trice Co­lin

Perte de che­veux, dé­pres­sion, dou­leurs mus­cu­laires. Après avoir pris la nou­velle for­mule du Le­vo­thy­rox, pres­crit contre l’hy­po­thy­roï­die, plu­sieurs mil­liers de pa­tients ont été vic­times d’ef­fets in­dé­si­rables. Pour faire re­con­naître ces consé­quences, 42 d’entre eux ont, en sep­tembre, as­si­gné les la­bo­ra­toires Merck de­vant le tri­bu­nal de grande ins­tance de Tou­louse. Ils de­man­daient 30000 € cha­cun d’in­dem­ni­tés au titre du pré­ju­dice mo­ral et d’an­xié­té. Avant de re­con­naître un éven­tuel pré­ju­dice, la jus­tice tou­lou­saine a dé­ci­dé, lun­di, de nom­mer des ex­perts mé­di­caux. Un mé­de­cin gé­né­ra­liste, un en­do­cri­no­logue, un in­gé­nieur chi­miste et un phar­ma­cien ont un an pour exa­mi­ner 22 des 42 ma­lades à l’ori­gine du re­cours. Ils de­vront dire, no­tam­ment, «s’il existe un lien de cau­sa­li­té di­rect et cer­tain entre la prise de Le­vo­thy­rox nou­velle for­mule et l’ap­pa­ri­tion ou l’ag­gra­va­tion de leurs troubles », in­dique le ju­ge­ment. Par ailleurs, Merck va de­voir mettre à dis­po­si­tion l’an­cienne for­mule du mé­di­ca­ment, même après le 1er jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.