Pro­cès

20 Minutes (Strasbourg) - - ACTUALITÉ -

Au pre­mier jour de son pro­cès pour in­jure pu­blique à Pa­ris dans l’af­faire dite du « Mur des cons », Fran­çoise Martres, l’ex-présidente du Syndicat de la ma­gis­tra­ture (SM), a dé­crit, mardi, un trom­bi­no­scope «sa­ti­rique» n’ayant rien à voir avec l’im­par­tia­li­té d’un ma­gis­trat en exer­cice.

En avril 2013, une vi­déo fil­mée dis­crè­te­ment par un jour­na­liste de France 3 en vi­site dans les lo­caux de ce syndicat clas­sé à gauche avait ré­vé­lé que des di­zaines de photos de po­li­tiques, es­sen­tiel­le­ment de droite, ma­gis­trats ou jour­na­listes, y étaient épin­glées sur un « Mur des cons ». « Je ne dis pas que c’est in­tel­li­gent, je dis que ce n’est pas l’igno­mi­nie ab­so­lue dont on parle tout le temps, constate la sexa­gé­naire. Il y a une di­men­sion sa­ti­rique, exu­toire, lu­dique. » Et la ma­gis­trate de pour­suivre : « Sur ce mur, il y a aus­si Gar­ga­mel, Dark Va­dor, c’est quelque chose de com­plè­te­ment hé­té­ro­clite. » A l’époque, la pu­bli­ca­tion des images avait écor­né l’image du syndicat, et de la ma­gis­tra­ture dans son en­semble. Au­jourd’hui en­core, la droite et l’ex­trême droite in­voquent cette af­faire pour dé­non­cer la par­tia­li­té sup­po­sée de cer­tains ma­gis­trats. Le pro­cès se pour­suit jus­qu’à ven­dre­di.

Fran­çoise Martres était « l’édi­trice » du «Mur des cons», en 2013.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.