Caen il faut re­mettre le bleu de chauffe

Après les Pa­ri­siens, c’est le Stade Mal­herbe qui se pré­sente à la Mei­nau

20 Minutes (Strasbourg) - - SPORTS STRASBOURG - Alexia Ighir­ri

Un « bain froid », des « mas­sages » et « bien se re­po­ser », « bien dor­mir », « boire beau­coup d’eau » et autres « bois­sons de ré­cu­pé­ra­tion »… Tout sou­rire en zone mixte, après leur match nul contre le PSG mer­cre­di (1-1), les Stras­bour­geois Adrien Tho­mas­son et Ibra­hi­ma Sis­so­ko ont li­vré leurs pe­tits ri­tuels pour re­char­ger au mieux leurs bat­te­ries avant de re­trou­ver le stade de la Mei­nau, di­manche à 15 h, pour la ré­cep­tion de Caen. Au fi­nal, sur l’as­pect phy­sique de l’en­chaî­ne­ment ra­pide des matchs, le Ra­cing­man Di­mi­tri Lié­nard coupe court : « C’est notre mé­tier. En France, il n’y a que nous, les foot­bal­leurs, qui se disent qu’on ne peut pas jouer tous les trois jours. Per­son­nel­le­ment, tout va bien, j’ai joué qua­tre­vingt-dix mi­nutes contre Rennes, quatre-vingt-dix mi­nutes contre Pa­ris et j’es­père jouer quatre-vingt­dix mi­nutes contre Caen. Les grands clubs le font… » Son co­équi­pier Sis­so­ko in­sis­te­rait presque da­van­tage sur d’autres ca­rac­té­ris­tiques : « Si on est aus­si prêt men­ta­le­ment et tech­ni­que­ment, ça de­vrait le faire. » le mi­lieu de ter­rain ap­pelle de ses voeux à « conti­nuer notre sé­rie de matchs sans dé­faite. On a quelque chose à jouer di­manche. » Mer­cre­di, il a pu être re­pro­ché aux Pa­ri­siens d’avoir dé­jà la tête à Bel­grade, où un match dé­ci­sif les at­tend en Ligue des cham­pions mar­di. « Tant pis pour eux s’ils étaient dé­jà à Bel­grade, qu’est-ce que vous vou­lez que je vous dise… », souf­flait Lié­nard. Les Al­sa­ciens pou­vaient aus­si avoir en tête que le match un chouïa plus

dé­ci­sif de leur se­maine était bien ce­lui face au Stade Mal­herbe de Caen à la Mei­nau di­manche. Un ad­ver­saire en dif­fi­cul­té, dé­sor­mais clas­sé 17e de Ligue 1 et sur le­quel le Ra­cing, 9e, peut prendre dix points d’avance en cas de vic­toire. « Nous, on vou­lait se faire plai­sir [mer­cre­di face au PSG], mais par contre, main­te­nant, on a la tête à Caen, parce que c’est le plus im­por­tant. Chez nous, contre un concur­rent di­rect… », rap­pelle en­core le mi­lieu. Et le coach stras­bour­geois Thier­ry Lau­rey de confir­mer : « Si on a fait tour­ner, c’est pour avoir des forces vives pour le match de di­manche. » A l’image, par exemple, de l’at­ta­quant et bu­teur Le­bo Mo­thi­ba, res­té sur le banc jus­qu’à la 82e mi­nute de jeu mer­cre­di.

« Si on a fait tour­ner, c’est pour avoir des forces vives pour di­manche. »

Le coach Thier­ry Lau­rey

Quatre jours après avoir ac­cro­ché le PSG, le Ra­cing re­çoit Caen di­manche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.