Pro­cès Bar­ba­rin

20 Minutes (Strasbourg) - - ACTUALITÉ -

Il est le bras droit du car­di­nal Phi­lippe Bar­ba­rin, ju­gé de­puis lun­di de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Lyon pour ne pas avoir dé­non­cé les agres­sions sexuelles du père Ber­nard Prey­nat sur d’an­ciens scouts entre 1986 et 1991. Jeu­di, en marge des der­nières plai­doi­ries, Em­ma­nuel Go­billiard, évêque auxi­liaire de Lyon, a re­mer­cié l’un des plai­gnants, Fran­çois De­vaux, pré­sident de l’as­so­cia­tion de vic­times La Pa­role li­bé­rée, « d’avoir se­coué l’Eglise». Et ce, «parce qu’il y a des dys­fonc­tion­ne­ments, il y a des dif­fi­cul­tés, il faut qu’on change». Le pré­lat a aus­si ex­pri­mé sa gra­ti­tude à Fran­çois De­vaux pour lui avoir per­mis d’en­tendre les té­moi­gnages de vic­times. « Je ne suis plus le même homme avant et après », a-t-il in­sis­té, dé­cla­rant s’ex­pri­mer en tant que res­pon­sable de l’Eglise lyon­naise. « Au dio­cèse, on est là pour les gens, on n’est pas là pour se dé­fendre soi­même», a-t-il pour­sui­vi, re­con­nais­sant « des si­lences » et aler­tant sur le dan­ger du « clé­ri­ca­lisme ». Le ju­ge­ment se­ra ren­du le 7 mars.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.