Des sa­laires su­pé­rieurs

20 Minutes (Toulouse) - - EMPLOI -

Cette dif­fi­cul­té de re­cru­te­ment tra­hit un manque la­tent de for­ma­tions spé­cia­li­sées. Ce constat n’est pas va­lable qu’en France : les écoles n’ont pu rat­tra­per un phé­no­mène dé­jà bien amor­cé. « La cy­ber­sé­cu­ri­té est de­ve­nue à la mode parce que les en­tre­prises aug­mentent for­te­ment leur dé­pen­dance en­vers l’in­for­ma­tique, et réa­lisent en même temps leur ex­trême vul­né­ra­bi­li­té vis-à-vis de ces risques », ex­plique La­za­ro Pe­j­sa­cho­wicz, le pré­sident du Club de la sé­cu­ri­té de l’in­for­ma­tion fran­çais (Clu­sif). Pour les fu­turs in­gé­nieurs, la sé­cu­ri­té est un bon filon. « Ils sont em­bau­chés six mois avant la sor­tie d’école, et se voient of­frir des sa­laires 10 % su­pé­rieurs à ce­lui d’un in­gé­nieur gé­né­ra­liste », as­sure Lu­di­vine de La­vi­son, di­rec­trice des res­sources hu­mains d’Orange Cy­ber­de­fense. Mais at­ten­tion, ce n’est pas un mé­tier dans le­quel on se lance pour mettre du beurre dans les épi­nards, pré­viennent les re­cru­teurs. Il faut être un pas­sion­né pour s’y plaire : on ne compte pas ses heures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.