Pour­quoi il (ne) faut (pas) en­ter­rer « Wal­king Dead »

Dé­ce­vante dans sa pre­mière par­tie, la sai­son 6 de « The Wal­king Deads » re­bon­dit

20 Minutes (Toulouse) - - LA UNE - Ben­ja­min Cha­pon

Les fans de « The Wal­king Dead » ont une ob­ses­sion : « Qui va mou­rir ? » Le fan un peu plus évo­lué qui a lu les co­mics dont est ti­rée la sé­rie af­fine son dé­sir en « Quand et com­ment va-t-il mou­rir ? » Voire, « Com­ment Un­tel va-t-il (elle) ré­agir à la mort de Bi­dule ? » Et c’est à peu près tout. Les dé­bats entre fans de la sé­rie sont dé­so­lants. Ces der­niers mois, la non-mort (aga­çante, il est vrai) d’un des per­son­nages prin­ci­paux au­ra été leur seul su­jet de dis­cus­sion. De­puis plu­sieurs sai­sons, la chaîne AMC choi­sit in­va­ria­ble­ment d’at­ti­ser la cu­rio­si­té des té­lé­spec­ta­teurs en sug­gé­rant que le pro­chain épi­sode va être ter­rible et qu’il y au­ra des morts. Sans dé­con­ner ? Des morts ? Dans une sé­rie hor­ri­fique sui­vant les aven­tures de sur­vi­vants à une apocalypse zom­bie ? L’une des bonnes nou­velles de la sai­son 6 était que les per­son­nages com- men­çaient à in­té­grer que la mort est leur quo­ti­dien sans en faire tout un drame. Le té­lé­spec­ta­teur lamb­da de « The Wal­king Dead » ne semble pas par­ve­nu au même constat.

Une ma­chine qui se ré­pète

Après la dif­fu­sion de l’épi­sode lan­çant la deuxième par­tie de la sai­son 6, sanc­tion­née par la mort de trois per­son­nages et la mu­ti­la­tion d’un des hé­ros, les ré­ac­tions de té­lé­spec­ta­teurs s’éter­ni­saient sur ces dis­pa­ri­tions « cho­quantes ». Et comme il y a eu des morts vio­lentes, la sé­rie a été una­ni­me­ment consi­dé­rée comme re­vi­ta­li­sée par les fan-clubs. AMC n’a donc au­cune rai­son de chan­ger sa formule : cinq ou six épi­sodes sans in­té­rêt où on dé­ve­loppe va­gue­ment les per­son­nages, puis un cho­quant. A chaque fin de sai­son, un bon vieux « cliff­han­ger ». Et en dé­but de sai­son, une grosse sur­prise et un long flash-back. In­no­vante et au­da­cieuse à ses dé­buts, « The Wal­king Dead » est de­ve­nue une ma­chine à re­pro­duire ses sché­mas. Contrai­re­ment à ses per­son­nages, qui doivent s’adap­ter pour sur­vivre, la sé­rie se ré­pète pour ras­su­rer son au­dience. Lan­cée la même an­née que « Game of Th­rones », « The Wal­king Dead » avait sé­duit avec la même pro­messe : au­cun per­son­nage n’est hors de dan­ger. Ce contrat a été plu­sieurs fois ba­foué. Ré­cem­ment les té­lé­spec­ta­teurs ont été lais­sés dans l’in­cer­ti­tude pen­dant plu­sieurs se­maines à pro­pos d’un per­son­nage en très sale pos­ture. Pen­dant ce temps-là, l’in­trigue pa­ti­nait. L’épi­sode dif­fu­sé di­manche 21 fé­vrier aux Etats-Unis voit un couple se for­mer par­mi les per­son­nages cen­traux. Cette ro­mance pour­rait mar­quer un nou­veau dé­part pour la sé­rie, bou­le­ver­ser l’équi­libre entre les per­son­nages. Mais par­mi les fans, très vite, les dé­bats ont tour­né au­tour de la ques­tion : « Si elle meurt, ça se­rait vrai­ment hy­per triste… »

Les nou­veaux per­son­nages qui ont in­té­gré la sai­son 6.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.