Le contrat de dé­fiance

EX­CLU­SIF - La ré­forme du Code du tra­vail ne ré­dui­rait pas le chô­mage, se­lon 68 % des Fran­çais son­dés par Har­ris In­te­rac­tive pour « 20 Mi­nutes ».

20 Minutes (Toulouse) - - La Une - Laure Co­met­ti

Les son­dés se disent plu­tôt fa­vo­rables au ré­fé­ren­dum en en­tre­prise.

Six Fran­çais sur dix sont op­po­sés à la ré­forme du Code du tra­vail des­si­née dans l’avant-pro­jet de loi du gou­ver­ne­ment. Ce ré­sul­tat est ti­ré d’un son­dage ex­clu­sif réa­li­sé par Har­ris In­te­rac­tive pour 20 Mi­nutes*. En outre, plus des deux tiers (68 %) des per­sonnes in­ter­ro­gées es­timent que la ré­forme El Khom­ri n’au­ra pas d’ef­fet sur la ré­duc­tion du chô­mage en France. A peine un tiers des son­dés se disent fa­vo­rables à l’avant-pro­jet. Mais d’im­por­tants écarts peuvent être ob­ser­vés, no­tam­ment en fonc­tion de l’orien­ta­tion po­li­tique des membres du pa­nel. La ré­forme du Code du tra­vail re­cueille le sou­tien d’une ma­jo­ri­té des sym­pa­thi­sants de droite et du centre (54 %), mais une très large ma­jo­ri­té des sym­pa­thi­sants de gauche (66 %), du Front de gauche (89 %) et du Front na­tio­nal (79 %) la re­jette. « Il y a une vraie dif­fi­cul­té pour Fran­çois Hol­lande d’en­traî­ner son élec­to­rat », ob­serve Jean-Da­niel Lé­vy, di­rec­teur du dé­par­te­ment po­li­tique et opi­nion de Har­ris In­te­rac­tive. Pour le po­li­to­logue, c’est la pre­mière fois que ce « dé­cro­chage » est si net. « Même à l’époque du pacte de res­pon­sa­bi­li­té, une ma­jo­ri­té de son élec­to­rat le sui­vait, re­prend-il. Au­jourd’hui les sym­pa­thi­sants de droite sou­tiennent cette ré­forme, on est à front ren­ver­sé. » En outre, une ma­jo­ri­té des per­sonnes in­ter­ro­gées n’en­tre­voient guère d’ef­fets po­si­tifs à la ré­forme du Code du tra­vail. Pour plus de deux tiers des son­dés, les me­sures pro­po­sées ne per­met­tront pas d’amé­lio­rer les condi­tions de tra­vail des sa­la­riés. In­vi­tés à s’ex­pri­mer sur quatre me­sures pré­vues par la ré­forme, les Fran­çais re­jettent ma­jo­ri­tai­re­ment le pla­fon­ne­ment des in­dem­ni­tés prud’ho­males en cas de li­cen­cie­ment abu­sif (68 %), l’élar­gis­se­ment des condi­tions du li­cen­cie­ment éco­no­mique (58 %) et la pos­si­bi­li­té de di­mi­nuer la ré­mu­né­ra­tion des heures sup­plé­men­taires (56 %). Se­lon le so­cio­logue Di­dier De­ma­zière, il n’est guère sur­pre­nant que la pre­mière sus­cite une telle cris­pa­tion. « Ce prin­cipe touche à la perte de l’em­ploi, une peur la­tente chez de nom­breux Fran­çais. Le gou­ver­ne­ment touche à un sym­bole. » En re­vanche, ils sont 65 % à ap­prou­ver le re­cours au ré­fé­ren­dum d’en­tre­prise en cas de re­jet d’un ac­cord par les syn­di­cats. « Le cas de l’en­tre­prise Smart, où les sa­la­riés ont ac­cep­té de tra­vailler plus sans ga­gner plus pour sau­ver des em­plois, a mar­qué l’opi­nion pu­blique », conclut Di­der De­ma­zière. * En­quête réa­li­sée en ligne les 24 et 25 fé­vrier par Har­ris In­te­rac­tive au­près d’un échan­tillon de 1 182 per­sonnes re­pré­sen­ta­tif des Fran­çais âgés de 18 ans et plus, sé­lec­tion­né se­lon la mé­thode des quo­tas.

À NOS LEC­TEURS - Vous re­trou­ve­rez nos édi­tions im­pri­mées le ven­dre­di 4 mars. En at­ten­dant, nous vous in­vi­tons à suivre l’in­for­ma­tion en conti­nu sur tous nos sup­ports nu­mé­riques ou à nous lire en PDF. (www.20mi­nutes.fr/pdf)

Le texte est dé­fen­du par My­riam El Khom­ri, la mi­nistre du Tra­vail.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.