Des sa­la­riés de la SNCF mis en exa­men

20 Minutes (Toulouse) - - ACTUALITÉ -

L’ac­ci­dent avait pro­vo­qué la mort de onze per­sonnes. Deux sa­la­riés de la SNCF et un em­ployé de sa fi­liale Sys­tra ont été mis en exa­men, le 12 oc­tobre, pour ho­mi­cides et bles­sures in­vo­lon­taires dans le cadre du pre­mier dé­raille­ment mor­tel d’un TGV, le 14 no­vembre 2015 à Eck­wer­sheim (Bas-Rhin). Les trois sa­la­riés – un conduc­teur, un « cadre trans­port-trac­tion » et un « pi­lote trac­tion » – ont été en­ten­dus en garde à vue, lun­di 10 oc­tobre, par les gen­darmes de la sec­tion de re­cherches de Stras­bourg. Ils ont été pla­cés sous contrôle ju­di­ciaire. Mi-fé­vrier, une note d’étape du Bu­reau d’en­quêtes sur les ac­ci­dents de trans­port ter­restre avait es­ti­mé que « la vi­tesse très ex­ces­sive de la rame d’es­sai [était] la cause unique du dé­raille­ment » du TGV. De­puis, un rap­port d’étape de l’ex­per­tise ju­di­ciaire est ve­nu « confor­ter l’hy­po­thèse d’une sur-vi­tesse et de man­que­ments dans le pro­ces­sus de frei­nage », a sou­li­gné mer­cre­di une source proche du dos­sier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.