Mon­naie vir­tuelle

Trois Tou­lou­sains ont lan­cé le pre­mier site de pa­ris en ligne sur le sport élec­tro­nique

20 Minutes (Toulouse) - - GRAND TOULOUSE - Julie Rim­bert

arier en ligne sur des com­pé­ti­tions de jeux vi­déo, c’est dé­sor­mais pos­sible grâce à trois Tou­lou­sains qui ont lan­cé fin sep­tembre la pla­te­forme Bet­ters’ Rift, le pre­mier site de pa­ris fran­çais sur l’e-sport ou sport élec­tro­nique. Pour l’ins­tant, les pa­ris portent sur cinq jeux, vé­né­rés des ga­mers : « League of Le­gends », « Coun­terS­trike: Glo­bal Of­fen­sive », « De­fense of the An­cient 2 », « Star­craft 2 » et « Over­watch ». D’autres jeux doivent suivre pro­chai­ne­ment. Et nul be­soin de cra­quer sa ti­re­lire pour pa­rier sur Bet­ters’ Rift. Une fois connec­té sur la pla­te­forme, le joueur re­çoit une somme en cris­taux, une mon­naie vir­tuelle, qui lui per­met de mi­ser sur des matchs entre ga­mers. Si le joueur gagne as­sez d’ar­gent vir­tuel, il peut en­suite échan­ger ses gains contre des ca­deaux chez les dif­fé­rents par­te­naires du site. Cette pla­te­forme unique en Eu­rope, dont la start-up est ba­sée à Es­cal­quens, a ger­mé du cock­tail d’ex­pé­riences de trois jeunes Tou­lou­sains évo­luant dans di­vers do­maines : Alexis Cas­san a tra­vaillé dans le monde des pa­ris en ligne, Phi­lippe-Adrien Chaix a col­la­bo­ré dans l’édi­tion des jeux vi­déo et Ma­nuel Go­deux est le di­ri­geant d’une agence mar­ke­ting. Leur concept surfe sur un mar­ché qui a gé­né­ré 325 mil­lions de dol­lars de re­ve­nus en 2015. « Les opé­ra­teurs de pa­ris en ligne ne se sont pas po­si­tion­nés sur le mar­ché du jeu vi­déo, es­ti­mant que les cibles sont dif­fé­rentes, ex­plique Alexis Cas­san. Nous avons dé­ci­dé de prendre le mo­dèle des jeux vi­déo en « free to play », où les joueurs peuvent s’ins­crire et ac­cé­der à des offres gra­tui­te­ment contre le vi­sion­nage de pu­bli­ci­té. » La pro­mul­ga­tion d’une nou­velle loi cette an­née a aus­si per­mis à la fi­lière de se struc­tu­rer. « Le der­nier cham­pion­nat du monde de e-sport a ras­sem­blé plus de té­lé­spec­ta­teurs que la der­nière fi­nale de NBA. Rien qu’en France, l’e-sport compte 4,5 mil­lions de spec­ta­teurs », pré­tend Alexis Cas­san. Et donc au­tant de pa­rieurs po­ten­tiels. De­puis son lan­ce­ment le 28 sep­tembre, près de 150 joueurs se connectent chaque jour sur la pla­te­forme Bet­ters’ Rift qui pro­pose entre 40 et 50 pa­ris par se­maine. LOISIRS Vous pou­vez mi­ser sur les jeux vi­déo P

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.