La Rus­sie, c’était du sport !

Nos en­voyés spé­ciaux en Rus­sie n’avaient pas ra­con­té tout ce dont ils ont été té­moins

20 Minutes (Toulouse) - - COUPE DU MONDE 2018 - De nos en­voyés spé­ciaux en Rus­sie, Ni­co­las Ca­mus et Ju­lien La­loye

Du pre­mier au der­nier match, nos en­voyés spé­ciaux vous ont fait vivre le Mondial et ses à-cô­tés au plus près de l’évé­ne­ment. Mor­ceaux choi­sis.

Jeu­di 14 juin : Lé­nine et Co­caCo­la. Pre­mier match au stade Luzh-

Vni­ki de Mos­cou et pre­mier choc visuel. La sta­tue de Lé­nine, le père de la Ré­vo­lu­tion russe, est en­cer­clée par des tentes Co­ca-Co­la, l’un des prin­ci­paux spon­sors de la com­pé­ti­tion. Même au pays du com­mu­nisme, une idéo­lo­gie a pous­sé l’autre dans le ra­vin.

Sa­me­di 16 juin : l’ova­tion à Ma­ra­do­na. L’Ar­gen­tine af­fronte l’Is­lande et on ne sait pas en­core que Mes­si tra­ver­se­ra la com­pé­ti­tion comme une ombre, ni que Ma­ra­do­na fe­ra n’im­porte quoi tout du long. Son ap­pa­ri­tion dans le stade du Spar­tak, à Mos­cou, pro­vo­que­ra une ova­tion monstre de 30 000 sup­por­ters ar­gen­tins. Un vrai mo­ment de fris­sons.

Di­manche 17 juin : les Mexi­cains toutes bières en l’air. Vous avez sans doute vu les vi­déos de sup­por­ters an­glais je­tant leur bière en l’air dans tous les pubs du pays pour cé­lé­brer chaque but des leurs en Rus­sie. En re­vanche, vous igno­rez peut-être que la mode a été lan­cée par les Mexi­cains lors de leur vic­toire his­to­rique contre l’Al­le­magne en phase de poules. Notre tee-shirt s’en sou­vient en­core.

VVMer­cre­di 20 juin : le coup de gueule de Be­na­tia. Le Ma­roc en­chante les ob­ser­va­teurs lors de ses deux pre­miers matchs, mais il est éli­mi­né après une courte dé­faite contre le Por­tu­gal. Avec le plus grand des calmes, le dé­fen­seur Meh­di Be­na­tia s’en prend à l’ar­bitre, « qui a man­qué de res­pect au Ma­roc ». Le dé­but de la fin pour les équipes afri­caines, toutes éli­mi­nées en poule.

Di­manche 24 juin : l’an­ni­ver­saire raté de Lio­nel Mes­si. Nous sommes à Bron­nit­sy, jo­li vil­lage à 2 h de Mos­cou, et un tra­duc­teur mis à la dis­po­si­tion de l’équipe ar­gen­tine vient re­mettre une in­vi­ta­tion à Lio­nel Mes­si. La Pul­ga fête ses 31 ans et la mai­rie a pré­vu un im­mense gâ­teau à son ef­fi­gie sur la place cen­trale.

VVHé­las, l’Ar­gen­tine est en crise et Leo n’ira pas man­ger sa part.

Jeu­di 28 juin : la dé­cep­tion des sup­por­ters sé­né­ga­lais. Mess et sa co­pine, tous deux sé­né­ga­lais, nous ont don­né rendez-vous à la fan-zone, près de leur lieu d’études, l’uni­ver­si­té de l’Ami­tié entre les peuples, à Mos­cou, connue pour avoir for­mé tous les grands ré­vo­lu­tion­naires du XXe siècle. Ils poussent der­rière leur équipe jus­qu’au coup de bam­bou : le Sé­né­gal est éli­mi­né au nombre de car­tons jaunes aux dé­pens du Ja­pon.

Di­manche 1er juillet : la fête de la rue Ni­kols­kaya. C’est une grande rue pié­tonne me­nant à la place Rouge qui s’est im­po­sée comme le lieu de ras­sem­ble­ment des fans du monde en­tier, sur­tout étran­gers. Mais le soir de la vic­toire de la Rus­sie contre l’Es­pagne, des mil­liers de sup­por­ters y convergent pour cé­lé­brer leur équipe. La po­lice laisse faire et c’est une am­biance in­croyable.

Mar­di 3 juillet : la fin de la ma­lé­dic­tion an­glaise. Un pe­tit bout d’his­toire qui s’écrit sous nos yeux lors du hui­tième de fi­nale entre l’An­gle­terre et la Co­lom­bie. Mal­gré l’éga­li­sa­tion tar­dive de Yer­ry Mi­na, les hommes de Ga­reth Sou­th­gate ar­rachent la qua­li­fi­ca­tion aux tirs au but. Un ex­ploit qu’il faut sa­luer comme il se doit : l’An­gle­terre n’avait en­core ja­mais ga­gné une sé­rie de pe­nal­tys en Coupe du monde.

Ven­dre­di 6 juillet : la der­nière équipe sud-amé­ri­caine est éli­mi­née. Sale jour­née pour l’Amé­rique du Sud. L’Uru­guay et le Bré­sil, les deux der­niers re­pré­sen­tants de la zone Con­me­bol, dis­pa­raissent à quelques heures d’in­ter­valle. C’est seule­ment la troi­sième fois de­puis 1982 que le der­nier car­ré réunit quatre équipes eu­ro­péennes. L’Eu­ro tous les deux ans, un concept in­té­res­sant.

VVVVL’An­gle­terre n’avait en­core ja­mais ga­gné une sé­rie de pe­nal­tys.

Le gâ­teau à l’ef­fi­gie de Mes­si pour son an­ni­ver­saire, le 24 juin à Bron­nit­sy.

La sta­tue de Lé­nine, aux abords du stade Luzh­ni­ki, à Mos­cou, le 1er juillet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.