Attention les oreilles, ça va en­voyer du lourd !

Pour sa on­zième édi­tion, le festival La France dort, pro­pose une affiche avec sept groupes 100 % punk-rock

20 Minutes (Toulouse) - - GUIDE - Eric Dou­rel

Per­sonne n’au­rait pa­rié un écu sur ce festival. Et pour­tant, onze ans après sa pre­mière édi­tion, force est de consta­ter que La France dort est de­ve­nu le ren­dez- vous in­con­tour­nable des ama­teurs de punk. C’est sur­tout l’unique grand festival de la Ville rose qui s’éver­tue à cé­lé­brer ce genre mu­si­cal. Mer­ci qui ? Mer­ci Yo, bat­teur des Bras­sen’s Not Dead qui, chaque an­née, nous bri­cole une affiche à faire cau­che­mar­der les voi­sins…

Anar­cho punk not dead

Cette an­née, au rayon anar­cho punk, on trou­ve­ra de beaux spé­ci­mens. Entre les Tou­lou­sains de Me­def in­na Ba­by­lone et les Belges de Re­né Bi­na­mé, doués pour concoc­ter des chan­son­nettes ré­vo­lu­tion­naires, on ne de­vrait pas s’en­nuyer. Pour le cô­té « j’en-ai-marre-de-vivre », les éner­vés de Gué­rilla Pou­belle fe­ront l’af­faire. Quelques vé­té­rans se­ront de la par­tie, comme les Washington Dead Cats. Sans ou­blier les Bras­sen’s Not Dead et La Frac­tion, qui ap­por­te­ra la touche fé­mi­nine de ce festival.

Ven­dre­di, à par­tir de 18 h 45, au Bi­ki­ni. Ta­rifs : de 15 € à 20 €

Bras­sen’s Not Dead, groupe phare du festival La France dort.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.