Des com­merces dé­barquent à l’aé­ro­port

Bou­tiques, res­tos, l’aé­ro­port se mue en El­do­ra­do com­mer­cial

20 Minutes (Toulouse) - - SPÉCIAL SHOPPING DE NOËL - Hé­lène Mé­nal

Un Star­bucks, une Fnac, le J’Go, la bou­tique du Stade Tou­lou­sain… et, à par­tir du mois de mars, la toute pre­mière bou­tique de lin­ge­rie Vic­to­ria’s Se­cret. Non, vous n’êtes pas dans l’hy­per­centre de la Ville rose mais au-de­là de la ro­cade, à l’aé­ro­gare, où il se­ra bien­tôt conseillé d’em­por­ter son ca­bas en plus de sa va­lise à rou­lettes.

« Ce n’est plus un lieu uni­que­ment uti­li­taire mais un vrai lieu de vie » P. Cré­bas­sa, pdt du di­rec­toire

Avec neuf nou­velles bou­tiques souvent in­édites ( des cos­mé­tiques Ri­tuals aux bi­joux es­pa­gnols de TOUS) et huit nou­veaux res­tau­rants, l’aé­ro­port Tou­louse-Bla­gnac (ATB) achève cette se­maine sa mue en temple du shop­ping. Une étape sup­plé­men­taire après celle fran­chie au prin­temps 2018, avec l’inau­gu­ra­tion de l’im­mense du­ty free qu’on est dé­sor­mais obli­gé de tra­ver­ser pour em­bar­quer. Les fro­mages tar­nais y cô­toient les car­touches de ci­ga­rettes et les fla­cons de par­fum. Et des pa­rents avec une fu­rieuse en­vie de ban­der les yeux de leurs en­fants, tant le lieu re­gorge de pe­luches et de confi­se­ries. « Cette évo­lu­tion marque notre vo­lon­té de ne plus faire de l’aé­ro­gare un lieu uni­que­ment uti­li­taire mais un vrai lieu de vie dans le­quel le pas­sa­ger peut pro­fi­ter de son voyage avant même d’avoir pris l’avion », ex­plique Phi­lippe Cré­bas­sa, le pré­sident du di­rec­toire d’ATB. Cette ten­dance aé­ro­por­tuaire est mon­diale. Elle vient sa­tis­faire « le be­soin de di­ver­si­té » qui res­sort de toutes les études clien­tèles. Ain­si, Vic­to­ria’s Se­cret n’est pas là par exemple pour créer des émeutes

chez la gent fé­mi­nine mais plu­tôt pour ser­vir d’es­cale ca­deau aux pas­sa­gers hommes. Le concept re­vêt tou­te­fois ici une « Tou­louse Touch » avec des mé­langes ré­gio­nal/in­ter­na­tio­nal et ter­roir/high-tech, comme le montre la bou­tique in­so­lite La tête dans les étoiles & loo­ping, avec des jeux liés à l’aé­ro­nau­tique et au spa­tial. A Bla­gnac, les bou­tiques sont par­fois gé­rées en di­rect par l’aé­ro­port, ou par deux conces­sion­naires, La­gar­dère et AREAS (groupe Elior). Phi­lippe Cré­bas­sa ne donne pas de chiffre. « Mais l’ob­jec­tif est d’aug­men­ter la part des re­ve­nus ex­tra- aé­ro­nau­tiques, qui contri­buent à l’éco­no­mie générale de l’aé­ro­port », dit-il. Bref, si cela ne rap­por­tait pas, la salve d’inau­gu­ra­tions de la se­maine n’au­rait pas été ti­rée.

L’im­mense du­ty free tra­ver­sant est de­ve­nu un pas­sage obli­gé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.