Per­rine Laf­font part à la conquête du monde

La cham­pionne olym­pique arié­geoise com­mence une nou­velle sai­son

20 Minutes (Toulouse) - - SPÉCIAL SHOPPING DE NOËL - Nicolas Sti­val

A 20 ans, elle a dé­jà un pal­ma­rès qua­si- par­fait, et dé­cro­ché ce que cer­tains grands ath­lètes n’au­ront ja­mais : une mé­daille d’or olym­pique. Dix mois après son sacre aux JO de Pyeong­chang, en Co­rée du Sud, Per­rine Laf­font com­mence sa sai­son avec une grande idée en tête : de­ve­nir cham­pionne du monde « single », dé­but fé­vrier à Park Ci­ty, aux Etats-Unis.

Des spon­sors en moins

« Ce serait une belle consécration, re­con­naît la jeune Arié­geoise. Je veux ga­gner ce titre et conser­ver ce­lui du pa­ral­lèle. » D’ici là, il y a une cam­pagne de Coupe du monde à dis­pu­ter. Et cette com­pé­ti­tion en sept étapes com­mence ven­dre­di à Ru­ka, en Fin­lande, pour celle qui est de­ve­nue une star du sport fran­çais. « Ce qui a sur­tout chan­gé de­puis la mé­daille ? Mon quo­ti­dien, ré­pond la skieuse des Monts-d’Olmes. J’ai beau­coup de sol­li­ci­ta­tions mé­dia-

tiques, on m’in­vite sur des ma­ni­fes­ta­tions. En re­vanche, pour la par­tie spor­tive, j’ai conti­nué sur les mêmes bases que les an­nées pré­cé­dentes, ça avait bien mar­ché. » Mais la no­to­rié­té ne se trans­forme pas spon­ta­né­ment en mon­naie. « J’ai per­du pas mal de spon­sors qui m’avaient sui­vie la sai­son der­nière dans l’op­tique des JO, ex­plique Per­rine Laf­font. Le ski de bosses est une pe­tite dis­ci­pline, ce n’est pas fa­cile de trou­ver des par­te­naires im­por­tants. » D’où l’im­por­tance de préparer, dé­jà, l’aprèss­ki. « Je passe en troi­sième an­née de DUT com­merce, conclut la jeune femme. Il fau­dra trou­ver un tra­vail à la fin de ma car­rière. »

Lors du sacre à Pyeong­chang.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.