« Ca­pi­taine Mar­leau » re­çoit en­core du beau monde

« 20 Mi­nutes » a ima­gi­né les dia­logues de Jeanne Ba­li­bar, Ben­ja­min Bio­lay et Ca­mille, in­vi­tés dans « Ca­pi­taine Mar­leau », ce mar­di à 21 h

20 Minutes (Toulouse) - - LA UNE - Ben­ja­min Cha­pon

Chaque nou­vel épi­sode de « Ca­pi­taine Mar­leau », sur France 3, est l’oc­ca­sion de guet­ter l’ap­pa­ri­tion de « guests » plus ou moins in­at­ten­dus. Jeanne Ba­li­bar, dans l’épi­sode dif­fu­sé ce mar­di à 21 h, in­ti­tu­lé « Une voix dans la nuit », in­ter­prète l’ani­ma­trice ra­dio d’une émis­sion noc­turne de confession­s. L’épi­sode ac­cueille aus­si le mu­si­cien Ben­ja­min Bio­lay et la chan­teuse Ca­mille. La sé­rie s’est fait une spé­cia­li­té des clins d’oeil aux car­rières de ses in­ter­prètes dans les dia­logues. 20 Mi­nutes a ima­gi­né quelques ré­pliques dans la bouche des co­mé­diens in­vi­tés ce mar­di soir.

Les punchlines at­ten­dues de Jeanne Ba­li­bar. Son per­son­nage, Eva De­trais, est le « témoin » d’un meurtre, lors­qu’une au­di­trice est tuée alors qu’elle se confes­sait à l’an­tenne de son émis­sion de ra­dio. Bien vite, la ca­pi­taine Mar­leau dé­couvre que l’ani­ma­trice ne dit pas toute la vé­ri­té quand elle af­firme ne pas connaître la vic­time. « Oh ! La Barbe à ra­do­ter votre his­toire ! » Jeanne Ba­li­bar s’em­porte alors que l’en­quê­trice la confronte à ses men­songes. Dans un sub­til (?) jeu de mots, on dé­cèle une ré­fé­rence au film

Bar­ba­ra, pour le­quel Jeanne Ba­li­bar a re­çu le cé­sar de la meilleure ac­trice en 2018. « Mes au­di­teurs m’écoutent pour ma voix, ils m’écoutent par amour. » Jeanne Ba­li­bar est aus­si chan­teuse et a sor­ti un très bel al­bum, in­ti­tu­lé

Pa­ra­mour. Son per­son­nage lui per­met de le rap­pe­ler dans une dé­cla­ra­tion d’amour au mé­dia ra­dio­pho­nique.

Les punchlines at­ten­dues de Ben­ja­min Bio­lay. Le chan­teur joue un per­son­nage an­ti­pa­thique de pho­to­graphe foui­neur, sus­pect dans l’af­faire du meurtre. « Votre cha­peau a per­du de sa su­perbe. » La chap­ka de Co­rinne Ma­sie­ro tombe dans la boue lors d’une bous­cu­lade, et le per­fide pho­to­graphe glisse une pique qui cite l’al­bum avec le­quel Ben­ja­min Bio­lay a connu son plus grand suc­cès pu­blic, Su­perbe. « Dou­ce­ment les basses, vous vous pre­nez pour la nou­velle star de la gen­dar­me­rie, c’est ça ? » Der­rière cette saillie à l’égard d’une ca­pi­taine Mar­leau qui fait son show, Ben­ja­min Bio­lay cache une ré­fé­rence à sa par­ti­ci­pa­tion, mi­ti­gée, à la der­nière sai­son du té­lé­cro­chet de M6, « Nou­velle Star ».

Les punchlines at­ten­dues de Ca­mille. La chan­teuse joue Caroline Ce­lac, une femme ti­mide qui semble aus­si en sa­voir plus que ce qu’elle ne veut bien ad­mettre. « At­ten­dez, at­ten­dez, je com­prends rien à votre his­toire, j’ai com­plè­te­ment per­du le fil. » La ca­pi­taine Mar­leau écha­faude une théo­rie face à une Ca­mille in­ter­lo­quée, qui en pro­fite pour glis­ser une ré­fé­rence à son deuxième al­bum, Le Fil, qui lui a va­lu plu­sieurs prix. Dans une scène, on voit aus­si son per­son­nage faire des vo­ca­lises en se bros­sant les dents. Ca­mille est connue pour sa pro­pen­sion à jouer avec sa voix de ma­nière au­da­cieuse et dé­ca­lée. Son per­son­nage n’est pas une chan­teuse, mais on l’imagine bien dans une si­tua­tion ly­rique éton­nante.

La chan­teuse Ca­mille (à g.) et Co­rinne Ma­sie­ro, dans la sé­rie de France 3.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.