As­sas­sines as­su­rances ob­sèques

20 Minutes (Toulouse) - - ACTUALITÉ -

Un ju­teux bu­si­ness de la mort. Dans une étude pu­bliée jeu­di, 60 Mil­lions de consom­ma­teurs dé­nonce les « pla­ce­ments rui­neux » que consti­tuent les contrats d’as­su­rance ob­sèques sous­crits afin d’ob­te­nir un ca­pi­tal pour fi­nan­cer ses fu­né­railles.

Onze contrats ven­dus par les prin­ci­paux ac­teurs du mar­ché ont été pas­sés au crible. Ré­sul­tat : les co­ti­sa­tions dé­passent lar­ge­ment la prime re­çue. En moyenne, un sous­crip­teur de 62 ans verse ain­si 5385 € sur vingt ans pour ré­col­ter à peine plus de 4000 €. «Plus on vit long­temps, plus on a de risques de co­ti­ser à fonds per­dus», ré­sume 60 Mil­lions de consom­ma­teurs, à l’heure où les frais d’ob­sèques ont aug­men­té de plus de 8 % en trois ans. L’as­so­cia­tion pointe éga­le­ment des « frais de ges­tion très gon­flés », ou en­core un manque d’éthique autour des cré­ma­tions, cer­tains ma­té­riaux is­sus des pro­thèses ou des dents étant re­ven­dus pour être à nou­veau uti­li­sés. Se­lon la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de l’as­su­rance, fin 2017, 4,5 mil­lions de Fran­çais étaient sous­crip­teurs pour un mon­tant de plus de 1,5 mil­liard d’eu­ros de co­ti­sa­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.