Les at­taques en Ara­bie saou­dite «au­ront des ré­per­cus­sions pour tous»

20 Minutes (Toulouse) - - ACTUALITÉ - Fa­brice Pou­li­quen

Une at­taque par drones a pro­vo­qué sa­me­di des in­cen­dies dans deux ins­tal­la­tions pé­tro­lières du groupe Aram­co en Ara­bie saou­dite, obli­geant le pays, pre­mier ex­por­ta­teur mon­dial d’or noir, à ré­duire tem­po­rai­re­ment de moi­tié sa pro­duc­tion. L’at­taque a été re­ven­di­quée par les re­belles yé­mé­nites hou­this, en conflit avec le gou­ver­ne­ment de la Ré­pu­blique du Yé­men, sou­te­nu par l’ara­bie saou­dite. Mais pour Mike Pom­peo, le se­cré­taire d’etat amé­ri­cain, il faut y voir la main de l’iran.

Sans tran­cher le dé­bat, Thier­ry Co­ville, cher­cheur à l’ins­ti­tut de re­la­tions in­ter­na­tio­nales et stra­té­giques, rap­pelle au­près de 20 Mi­nutes que «le pé­trole re­pré­sente 80% des ex­por­ta­tions ira­niennes et 50% des re­cettes bud­gé­taires de l’etat. Les consé­quences de l’em­bar­go amé­ri­cain sont donc très lourdes, d’au­tant plus que l’iran fait face à une in­fla­tion qui pour­rait at­teindre 40 % cette an­née. » A ses yeux, « l’iran ne pou­vait pas ne pas ré­agir. De­puis mai, il hausse le ton (…) et prend des me­sures qui font peu à peu sor­tir le pays de l’ac­cord de 2015 sur le nu­cléaire ira­nien. Il est ten­tant de voir dans ces at­taques des ma­noeuvres or­ches­trées par Té­hé­ran pour dé­sta­bi­li­ser le golfe Per­sique.» Thier­ry Co­ville voit plus loin : «Si Té­hé­ran est der­rière ces at­taques, l’en­jeu se­rait de mon­trer que les sanc­tions amé­ri­caines au­ront des ré­per­cus­sions pour tout le monde, pas que l’iran. La Tur­quie et la Chine ont dit qu’elles contour­ne­raient l’em­bar­go en conti­nuant donc à ache­ter du pé­trole ira­nien. L’union eu­ro­péenne est res­tée dis­crète sur ce dos­sier. »

L’ins­tal­la­tion d’aram­co, en Ara­bie saou­dite, a été at­ta­quée sa­me­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.