Tou­jours plus de fa­milles en at­tente

20 Minutes (Toulouse) - - ACTUALITÉ - D.B.

Se­lon le Sa­mu so­cial de Pa­ris, di­manche, 1 221 per­sonnes, soit des cen­taines de fa­milles, ont con­tac­té le 115 et n’ont pas ob­te­nu de ré­ponse à leur de­mande d’hébergemen­t. L’hi­ver der­nier, les Hô­pi­taux pu­blics de Pa­ris (AP-HP) avaient aus­si in­di­qué être confron­tés « de plus en plus ré­gu­liè­re­ment à des cas de mères en si­tua­tion de pré­ca­ri­té qui n’ont au­cun lieu d’hébergemen­t à la sor­tie de la ma­ter­ni­té ». D’où l’ou­ver­ture, pour les ac­cueillir, de 90 places d’hébergemen­t d’ur­gence. Une goutte d’eau dans l’océan.

Manque d’adap­ta­tion

La ma­jo­ri­té des places en centre d’hébergemen­t d’ur­gence sont en ef­fet ré­ser­vées à des hommes iso­lés. Or, constate Ch­ris­tophe Ro­bert, dé­lé­gué gé­né­ral de la Fon­da­tion Ab­bépierre, «de plus en plus de fa­milles sont ve­nues gros­sir les rangs de ces mal-lo­gés. Mais le parc d’hébergemen­t d’ur­gence n’a pas su s’adap­ter à cette nou­velle donne. »

Rares sont les centres consa­crés aux fa­milles et, pour des rai­sons de sé­cu­ri­té, il est dif­fi­cile de mixer les po­pu­la­tions dans un même lieu. Par ailleurs, les places en Ca­da (centre d’ac­cueil de de­man­deurs d’asile) et en Hu­da (centre d’hébergemen­t d’ur­gence pour de­man­deurs d’asile) sont trop peu nom­breuses. Du coup, les fa­milles qui ne par­viennent pas à trou­ver re­fuge dans ces centres d’hébergemen­t d’ur­gence at­ter­rissent au mieux dans les hô­tels so­ciaux, « dé­jà sa­tu­rés », ob­serve Ch­ris­tophe Ro­bert.

« Il faut mo­bi­li­ser les bâ­ti­ments pu­blics pour mettre ces fa­milles à l’abri, pro­pose Ch­ris­tophe Ro­bert. Il faut aus­si ré­adap­ter le parc de l’hébergemen­t d’ur­gence aux fa­milles, tout en dé­ve­lop­pant les places en Ca­da.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.