Ra­phaël Va­rane se pro­jette

20 Minutes (Toulouse) - - SPORTS - J.L.

Une se­maine en haut de l’af­fiche. Ce mer­cre­di, Ra­phaël Va­rane se­ra le pa­tron de la dé­fense ma­dri­lène au Parc en l’ab­sence de Ser­gio Ra­mos, sus­pen­du. Puis, à par­tir de lun­di, il fait l’ob­jet d’un do­cu­men­taire en trois épi­sodes d’ama­zon Prime, qui re­vient sur sa car­rière.

Une ré­fé­rence à son poste

« Je n’ai pas l’ha­bi­tude de par­ler de mon in­ti­mi­té, a ex­pli­qué le dé­fen­seur fran­çais. Ce do­cu­men­taire me montre moi, tel que je suis. On ne se forme pas tout seul dans la vie, c’est une fa­çon de re­mer­cier tous ceux qui m’ont ac­com­pa­gné. Cha­cun ap­porte quelque chose à ma car­rière. » Sa mère, en­sei­gnante dans le Nord ; son frère, qui est aus­si son agent d’image ; sa femme, qui était sa pe­tite amie quand il n’était en­core qu’un es­poir à Lens… Tous ont droit à une part de lu­mière dans le do­cu­men­taire. Ce re­por­tage montre aus­si, à notre avis, le be­soin de va­lo­ri­ser un che­min à la hau­teur de ce qu’il re­pré­sente dans le pa­no­ra­ma du foot fran­çais, alors que les pro­jec­teurs se laissent plus na­tu­rel­le­ment at­ti­rer par l’au­ra de Mbap­pé ou la per­son­na­li­té de Griez­mann. Comme lors de la course au Bal­lon d’or, à l’au­tomne 2018, où Va­rane a ter­mi­né à une hon­nête sep­tième place, alors qu’il pos­sé­dait des atouts pour faire bien mieux (une Ligue des cham­pions et un titre mon­dial, avec un but-clé en quart). A son poste, l’ex-len­sois est plus que ja­mais top 5. Une évi­dence que vient rap­pe­ler un cas­ting cinq étoiles dans le do­cu­men­taire : Marcelo, Ra­mos, Mo­dric, Zi­dane, Mou­rin­ho. « Il a fal­lu le pous­ser pour al­ler de­man­der à cer­tains, mais on n’a pas eu un seul re­fus, té­moigne Théo Schus­ter, le réa­li­sa­teur. Pour par­ler de Rafa, tout le monde est par­tant. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.