Le ré­tro dans le game

Re­tour de « Zel­da » sur Switch, mul­ti­pli­ca­tion des consoles « mi­ni ». Dans le monde du jeu vi­déo, la nos­tal­gie paie.

20 Minutes (Toulouse) - - LA UNE - V.J.

Au fil des consoles et des gé­né­ra­tions, c’est de­ve­nu un ri­tuel, une marque de fa­brique. A chaque nou­velle Nin­ten­do, son jeu «Ma­rio», mais aus­si son « Zel­da ». Les aven­tures du jeune Link sont moins connues, voire ac­ces­sibles, que les sauts du plom­bier mous­ta­chu, mais elles ont mar­qué tout au­tant les joueurs. Vingt-six ans après, Nin­ten­do offre à «The Le­gend of Zel­da, Link’s Awa­ke­ning », sur Game Boy, un vrai re­make sur Switch, et il ne s’agit pas d’une simple re­mas­té­ri­sa­tion. Le titre tient une place à part dans la sa­ga. Parce qu’il s’agit du pre­mier «Zel­da» por­table, parce qu’il s’éloigne de la for­mule ha­bi­tuelle de la li­cence (pas de princesse Zel­da, pas de mé­chant Ga­non, pas de Tri­force), et parce qu’il offre à la Game Boy une dé­mons­tra­tion tech­nique, vi­suelle et so­nore im­pres­sion­nante.

Nou­veaux gra­phismes

L’exer­cice du re­make est dif­fi­cile, entre res­pect du jeu et des joueurs d’ori­gine, et adap­ta­tion à la nou­velle gé­né­ra­tion de consoles et de joueurs. Les nou­veaux gra­phismes très co­lo­rés et en­fan­tins peuvent sur­prendre à pre­mière vue, mais il faut une poi­gnée de mi­nutes pour se rendre compte que la quête reste in­tacte et, di­sons-le, par­faite. Le ga­me­play, lui, est sim­pli­fié par le chan­ge­ment de pla­te­forme. D’autres nou­veau­tés en­ri­chissent l’ex­pé­rience et pour­raient faire de ce « Link’s Awa­ke­ning » 2019 le « Zel­da » de la Switch. Ah non, mince, il y a dé­jà « Breath of the Wild ». De la Switch Lite alors, qui sort aus­si ce ven­dre­di.

Link re­vient avec « The Le­gend of Zel­da, Link’s Awa­ke­ning », sur Nin­ten­do Switch, ven­dre­di.

« The Le­gend of Zel­da, Link’s Awa­ke­ning» est adap­té sur Switch.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.