Les Etats-unis, tout d’un pe­tit Pou­cet

20 Minutes (Toulouse) - - COUPE DU MONDE DE RUGBY - B.V.

Pour être très hon­nête, il est dif­fi­cile de re­con­naître le moindre nom dans la liste de la sélection US. Quelques joueurs ap­par­tiennent ce­pen­dant à de bons clubs an­glais, comme Pe­ter­son à New­castle ou La­sike aux Har­le­quins. Mais la ma­jo­ri­té des joueurs évo­luent en­core au pays, dans un cham­pion­nat dont per­sonne n’a ja­mais en­ten­du par­ler.

Quel est leur ob­jec­tif ? Le coup d’après. « J’ai foi en cette équipe et je crois que la Coupe du monde 2019 va pro­fi­ter à ce groupe pour 2023 », ex­plique le sé­lec­tion­neur, Ga­ry Gold. Ce groupe, jeune, cherche sur­tout à évi­ter le zé­ro poin­té en ten­tant de battre les Ton­ga, seul match a prio­ri à sa por­tée.

Comment ils vont nous battre? Notre der­nière dé­faite face aux Etatsu­nis re­monte à 1924, en fi­nale des JO. Il va fal­loir se le­ver de bonne heure pour réus­sir à le perdre, ce match-là.

Le nom à re­te­nir. Ch­ris Wyles. C’est le seul joueur amé­ri­cain dont on en­ten­dait ré­gu­liè­re­ment par­ler ces der­nières an­nées, avec 249 matchs en dix ans aux Sa­ra­cens. En re­vanche, il a pris sa re­traite de­puis deux ans dé­jà...

La phrase qui tue. « Je suis in­croya­ble­ment fier d’avoir cas­sé ce pla­fond de verre du top 4. » Certes, c’est du rugby à VII, mais no­tons que les Etats-unis sont un grand pays de rugby.

Le chiffre à re­te­nir:3. En sept par­ti­ci­pa­tions à la Coupe du monde, les Eagles n’ont ga­gné que trois matchs (deux contre le Ja­pon, un contre la Rus­sie). C’est maigre.

VVVVV

Pe­ter­son prie pour évi­ter la ra­clée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.