Masque d’or

Une riche Mexi­caine ten­tant de pré­ser­ver les ap­pa­rences lors de la crise des an­nées 1980 par­vient à émou­voir dans «La Bonne Ré­pu­ta­tion»

20 Minutes (Toulouse) - - CINÉMA - Ca­ro­line Vié

L’ar­gent fait-il vrai­ment le bon­heur ? Sa dis­pa­ri­tion fait en tout cas le mal­heur de So­fia, bour­geoise mexi­caine des an­nées 1980. Dans La Bonne Ré­pu­ta­tion, Ale­jan­dra Mar­quez Abel­la dé­crit la des­cente aux en­fers d’une femme gâ­tée prise dans le ma­rasme de la crise éco­no­mique. S’ins­pi­rant d’un re­cueil de nou­velles de l’écri­vaine mexi­caine Gua­da­lupe Loae­za, la réa­li­sa­trice par­vient à faire res­sen­tir de l’em­pa­thie et à bâ­tir un sus­pense au­tour d’une « des­pe­rate hou­se­wife » au­to­cen­trée. Cette der­nière vit dans un monde que la ci­néaste dé­crit comme «très sûr de lui-même, à la fois fri­vole et peu­plé de vau­tours ».

Le point fort de La Bonne Ré­pu­ta­tion est son ac­trice prin­ci­pale, la Mexi­caine Ilse Sa­las, qui réus­sit le tour de force de ne pas rendre le per­son­nage de So­fia dé­tes­table. Elle a d’ailleurs rem­por­té un ariel (cé­sar mexi­cain) pour sa pres­ta­tion sub­tile en hé­roïne or­gueilleuse prête à tout pour pré­ser­ver les ap­pa­rences de la ri­chesse mal­gré la ruine de son époux. Ses ré­ac­tions face aux do­mes­tiques et aux bou­ti­quiers qu’elle ne peut plus payer sont un mer­veilleux cock­tail de gêne, de maî­trise de soi et de pa­nique à peine dis­si­mu­lée. La co­mé­dienne se ré­vèle au som­met de son art quand elle est fil­mée en gros plan.

D’une cruelle jus­tesse

Alors oui, l’hé­roïne agace par sa su­per­fi­cia­li­té et son goût pour le luxe, mais elle n’en reste pas moins un ob­jet que son ma­ri traite avec ten­dresse sans lui lais­ser la pos­si­bi­li­té d’exis­ter en de­hors d’un monde fac­tice. Les ré­ac­tions com­ba­tives de So­fia face à l’ad­ver­si­té per­mettent au spec­ta­teur d’ima­gi­ner ce qu’elle au­rait pu ac­com­plir si elle n’avait pas été can­ton­née au rôle de «femme de». Ce portrait de femme d’une jus­tesse cruelle est aus­si une fable fé­mi­niste dont l’iro­nie consti­tue un atout ma­jeur.

La co­mé­dienne Ilse Sa­las in­ter­prète la bour­geoise au­to­cen­trée So­fia.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.