Du rire et de la hargne pour les Bleus

20 Minutes (Toulouse) - - SPORTS - Au Ja­pon, W.P.

On peut res­sor­tir le fa­meux pon­cif : le groupe vit bien. Mar­di, lors d’une con­fé­rence de presse, on a vu Poi­rot se gar­ga­ri­ser du par­cours de son club, L’UBB, en Top 14 et cham­brer ses co­pains. On a aus­si vu Pi­ca­moles et Gui­toune se ta­per un bon fou rire. Bref, l’an­nu­la­tion du match face à l’an­gle­terre a per­mis aux Bleus de re­char­ger les bat­te­ries, avant le quart face aux Gal­lois, di­manche. « C’est une cou­pure qui nous a fait du bien à la tête, car on a eu le temps de voir nos fa­milles », com­men­tait Fi­ckou. Mais, avec ce match en moins dans les pattes, le risque de perdre le rythme de la com­pé­ti­tion est réel. « J’au­rais vou­lu jouer contre l’an­gle­terre (…) pour sa­voir où on en est », re­gret­tait le sé­lec­tion­neur, Jacques Bru­nel.

Les points faibles tra­vaillés

Après quelques en­traî­ne­ments très in­tenses phy­si­que­ment, les Bleus sont en­trés dans une phase de pré­pa­ra­tion plus spé­ci­fique en vue du quart de fi­nale. « Avec notre nou­veau sys­tème, on est mieux re­par­tis pour contre-at­ta­quer et mettre les Gal­lois en dif­fi­cul­té, as­sure Fi­ckou. A l’en­traî­ne­ment, c’est un su­jet qu’on a évo­qué et qu’on tra­vaille. » La ré­cur­rence de la fé­bri­li­té en se­conde pé­riode est aus­si un su­jet sur le­quel le groupe s’at­tarde. « Je crois que c’est plus dans nos têtes qu’un pro­blème de struc­ture, af­firme Gui­toune. On en a par­lé pour que, quand on com­mence à dé­con­ner, on puisse re­par­tir de l’avant et évi­ter de se faire peur. » En par­lant de peur, Dupont, tou­jours gê­né au dos, s’en­traîne en­core à l’écart. Mais Bru­nel se mon­trait confiant quant à sa par­ti­ci­pa­tion au quart.

Gaël Fi­ckou, le centre des Bleus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.