Bat­tus par les Gal­lois (20-19), les Bleus quittent le Mon­dial et vont chan­ger d’ère

Une page se tourne pour le XV de France, bat­tu en quart du Mon­dial di­manche

20 Minutes (Toulouse) - - GRAND TOULOUSE - De notre en­voyé spé­cial au Ja­pon, William Pe­rei­ra

«Je n’en suis pas à pen­ser à ce qu’il va se pas­ser de­main. » Après la dé­faite des Bleus en quart du Mon­dial face aux Gal­lois (20-19), di­manche, Jacques Bru­nel, le sé­lec­tion­neur, n’avait pas la tête à son­ger à son ave­nir. Si son fu­tur est flou, ce­lui des vieux bris­cards l’est moins. Le ta­lon­neur Guil­hem Gui­ra­do et le troi­sième ligne Louis Pi­ca­moles ont ain­si dé­ci­dé de rac­cro­cher. « Tout le groupe avait en­vie d’of­frir deux matchs de plus aux joueurs qui s’ar­rêtent, té­moi­gnait le pi­lier Jef­fer­son Poi­rot. Il y a eu des larmes chez les plus jeunes. »

« Il faut pro­té­ger les jeunes »

Avant de lâ­cher le bras­sard, Gui­ra­do a te­nu à faire une sor­tie pleine de pa­nache dans le ves­tiaire, dans une sé­quence dif­fu­sée sur TF1 : « Tous les jeunes, re­gar­dez-moi bien, on a bouf­fé notre pain noir. Main­te­nant c’est fi­ni.» Le mes­sage est clair. A pré­sent, les es­poirs re­posent sur les épaules de la jeune garde. « Ce Mon­dial va nous ser­vir d’ex­pé­rience, de res­sen­ti à l’ap­proche d’une grande com­pé­ti­tion, ex­pli­quait l’ou­vreur Ro­main Nta­mack (20 ans). J’es­père qu’on se­ra nom­breux à pos­tu­ler pour le pro­chain afin d’ap­por­ter de l’ex­pé­rience.» La res­pon­sa­bi­li­ser, c’est bien, mais cette gé­né­ra­tion do­rée mé­rite aus­si d’être pré­ser­vée pour ne pas être grillée trop vite. Car com­men­cer jeune, c’est prendre des ta­quets plus tôt. «Il faut tra­vailler dès de­main pour mettre dans les meilleures condi­tions cette gé­né­ra­tion qui est rem­plie de ta­lents, re­le­vait l’ai­lier Yoann Hu­get. Il faut les pro­té­ger, ils ne peuvent pas jouer 30 matchs par sai­son. » Gui­der les hé­ri­tiers pour leur évi­ter les er­reurs du pas­sé, c’est presque tout ce qu’il reste à cette gé­né­ra­tion vo­lon­taire, pas as­sez douée et sur­tout mau­dite. Tout ce qu’in­carne Guil­hem Gui­ra­do : « J’es­père avoir été un bon mec avec les jeunes joueurs, je suis ta­quin par­fois, dur aus­si, parce que j’ai de l’es­time pour eux.» Jef­fer­son Poi­rot se­ra pro­ba­ble­ment ame­né à re­prendre ce far­deau. «Ce n’est pas quelque chose que je vis comme une charge », af­firme le Bor­de­lais. Bien gé­rer la pres­sion semble être le prin­ci­pal atout de la re­lève. Ça tombe bien, dans quatre ans, pour le Mon­dial en France, il y en au­ra un pa­quet.

Guil­hem Gui­ra­do a dis­pu­té son der­nier match avec l’équipe de France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.