Em­ma­nuel Ma­cron compte sur «une au­to­ré­gu­la­tion des cultes»

20 Minutes (Toulouse) - - ACTUALITÉ - Thi­baut Le Gal

A dé­faut de mes­sage, Ma­cron a trou­vé un mes­sa­ger. Ac­cu­sé d’iner­tie sur les ques­tions de laï­ci­té, le chef de l’etat a de­man­dé lun­di aux res­pon­sables du Con­seil fran­çais du culte mu­sul­man (CFCM) de « com­battre » da­van­tage l’is­la­misme et le com­mu­nau­ta­risme. « Le port du voile dans l’es­pace pu­blic n’est pas mon af­faire, avait dé­cla­ré Em­ma­nuel Ma­cron sur la chaîne Réunion la 1ère, jeu­di. Dans les ser­vices pu­blics et à l’école, c’est mon af­faire. »

«On re­trouve ici un sché­ma d’in­ter­ven­tion de l’etat dans les af­faires des cultes », com­mente Phi­lippe Por­tier, di­rec­teur d’études à l’ecole pra­tique des hautes études et ti­tu­laire de la chaire d’his­toire et de so­cio­lo­gie des laï­ci­tés. Par le pas­sé dé­jà, Em­ma­nuel Ma­cron avait en­vi­sa­gé de ré­for­mer cette loi. Cette ré­vi­sion re­vient sous une autre forme. Il ne passe plus par un chan­ge­ment de loi, mais par une au­to­ré­gu­la­tion des cultes. »

« L’etat fait feu de tout bois pour trou­ver des al­liés.» so­cio­logue

Phi­lippe Por­tier,

Ne se­rait-ce pas ce­pen­dant un aveu d’échec ? « Dans une so­cié­té in­di­vi­dua­li­sée, écla­tée et glo­ba­li­sée, l’etat a du mal à s’or­ga­ni­ser et fait feu de tout bois pour trou­ver des al­liés, ob­serve Phi­lippe Por­tier. Tout pou­voir a be­soin d’un in­ter­lo­cu­teur pour dia­lo­guer avec une po­pu­la­tion qu’il maî­trise mal dans sa di­ver­si­té. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.