Son ré­seau élec­trique en­tier met la Ca­li­for­nie en état d’alerte per­ma­nent

Contre les feux, l’etat amé­ri­cain mul­ti­plie les cou­pures de cou­rant pré­ven­tives

20 Minutes (Toulouse) - - NEWS - De notre cor­res­pon­dant en Ca­li­for­nie, Phi­lippe Ber­ry

De­puis sa mai­son per­chée au som­met d’une col­line d’orange Coun­ty, Mike a une vue ma­gni­fique sur toute la val­lée. Mais ce mar­di ma­tin-là, alors qu’il n’est pas tom­bé une goutte de pluie de­puis six mois et que les vents de San­ta Ana de­vaient souf­fler jus­qu’à 100 km/h en ra­fales pour 48 heures, le quar­tier se trouve dans une zone concer­née par de pos­sibles cou­pures de cou­rant. « On a re­çu plu­sieurs ap­pels au­to­ma­ti­sés ce

Les ins­tal­la­tions vieillis­santes se­raient à l’ori­gine de plu­sieurs grands si­nistres.

ma­tin pour nous pré­ve­nir. Pour l’ins­tant, tout va bien, mais il faut être prêt à tout mo­ment. Il y a deux ans, plu­sieurs mai­sons avaient brû­lé. »

La Ca­li­for­nie ne connaît pas de ré­pit.

Après une ac­cal­mie de 24 heures qui a per­mis aux pom­piers de Los An­geles de li­mi­ter la pro­gres­sion du Get­ty fire, une nou­velle alerte rouge me­nace le sud de l’etat, mais aus­si le nord, où le Kin­cade fire a dé­jà dé­truit 30 000 ha au nord de San Fran­cis­co.

C’est une nou­veau­té de cette an­née : pour ten­ter de lut­ter contre les in­cen­dies, les deux prin­ci­paux four­nis­seurs d’élec­tri­ci­té de l’etat, PG&E et SCE, pro­cèdent à des cou­pures pré­ven­tives. Leurs ins­tal­la­tions vieillis­santes sont en ef­fet à l’ori­gine de plu­sieurs si­nistres ma­jeurs de ces der­nières an­nées. Le gou­ver­neur dé­mo­crate de l’etat, Ga­vin New­som, s’est en­core fâ­ché mar­di : « Les four­nis­seurs peu­ven­tils trou­ver une so­lu­tion? Et faire ce sa­ta­né bou­lot – qui au­rait dû être fait il y a bien long­temps –de mo­der­ni­ser leurs lignes élec­triques, de les en­ter­rer ? » a-t-il ton­né. Le pro­blème prin­ci­pal reste le coût – es­ti­mé à 15 000 dol­lars (13500 €) par usa­ger pour en­ter­rer les lignes. Il faut éga­le­ment comp­ter avec la me­nace des trem­ble­ments de terre, qui peuvent cau­ser des dé­gâts ma­jeurs sur les câbles sou­ter­rains. Au sein de la po­pu­la­tion, ces cou­pures sont loin de faire l’una­ni­mi­té. «On n’a pas de gé­né­ra­teur. Avec les congé­la­teurs et des ré­serves de glace, on peut te­nir en­vi­ron 24 ou 36 heures, es­time Eric, sous-chef au res­tau­rant Orange Hill. Ces en­tre­prises n’ont pas en­tre­te­nu leur ré­seau, et c’est nous qui trin­quons ? »

Pour l’ins­tant, rien ne prouve en outre que cette stra­té­gie d’un black-out pré­ven­tif soit ef­fi­cace – le Kin­cade fire a, semble-t-il, été pro­vo­qué par un in­ci­dent sur un py­lône élec­trique de PG&E qui était en­core ac­tif, alors que le cou­rant avait été cou­pé pour les ha­bi­tants...

Pas de ré­pit en Ca­li­for­nie, où les in­cen­dies ra­vagent des mil­liers d’hec­tares.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.