Les 18-30 ans aiment quand même l’Eu­rope

82 % des jeunes Fran­çais sont eu­ro­philes, mais 70 % s’in­quiètent de l’ave­nir de l’Union

20 Minutes - - LA UNE - Laure Co­met­ti

Les jeunes Fran­çais sont ma­jo­ri­tai­re­ment pro-Union eu­ro­péenne (UE), mais la part d’eu­ros­cep­tiques est loin d’être né­gli­geable. C’est ce qui res­sort d’une en­quête ex­clu­sive Opi­nionWay* pour 20 Mi­nutes au­près de la com­mu­nau­té #MoiJeune. Cette der­nière pa­raît ce ven­dre­di, à l’oc­ca­sion de l’an­ni­ver­saire de la nais­sance sym­bo­lique de l’UE, il y a 60 ans, avec la si­gna­ture du trai­té de Rome. Par­mi les 18-30 ans, 82 % des son­dés jugent la construc­tion eu­ro­péenne po­si­tive. Leur sa­tis­fac­tion vis-à-vis de l’UE va­rie no­tam­ment en fonc­tion de leur lieu de vie (32 % d’avis né­ga­tifs dans les villes de moins de 20 000 ha­bi­tants), de leur âge (2 % d’avis né­ga­tifs chez les 18-19 ans) et de leur oc­cu­pa­tion (35 % d’avis né­ga­tifs chez les chô­meurs, contre 20 % chez les ac­tifs). La libre cir­cu­la­tion des per­sonnes est choi­sie par un son­dé sur deux comme « la prin­ci­pale réus­site de la construc­tion eu­ro­péenne ». Viennent en­suite les échanges cultu­rels et uni­ver­si­taires, comme le pro­gramme Eras­mus (36 %), puis la paix (33 %).

Di­vi­sés sur ses bien­faits

En re­vanche, les jeunes Fran­çais sont dé­çus par l’UE sur le plan di­plo­ma­tique, éco­no­mique et ad­mi­nis­tra­tif. In­vi­tés à nom­mer les prin­ci­paux échecs de Bruxelles, ils ont ci­té « l’ab­sence de po­si­tion com­mune sur la scène in­ter­na­tio­nale » (32 %), à éga­li­té avec « le poids des lob­bys », de­vant « la crois­sance in­égale se­lon les pays » (30 %). Pour Cy­ril, 24 ans, « l’Eu­rope nous ap­porte plus qu’on ne le pense dans de nom­breux do­maines comme l’éner­gie, le dé­ve­lop­pe­ment du­rable… Je pense qu’être fron­ta­lier aide beau­coup à voir les avan­tages quo­ti­diens de l’UE », ajoute ce Stras­bour­geois. Oli­via, elle, joue la pru­dence : « Il y a quelque chose qui nous échappe dans cette ins­ti­tu­tion. Je n’ai pas l’im­pres­sion d’avoir mon avis sur les lois vo­tées. »En­fin, sept jeunes sur dix se dé­clarent « in­quiets » quant à l’ave­nir de cette ins­ti­tu­tion, vi­ve­ment cri­ti­quée par plu­sieurs can­di­dats à la pré­si­den­tielle. * Etude réa­li­sée en ligne du 23 au 24 mars au­près d’un échan­tillon re­pré­sen­ta­tif de 837 jeunes âgés de 18 à 30 ans.

Un son­dé sur deux sa­lue la libre cir­cu­la­tion des per­sonnes en Eu­rope.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.