Foot­ball

En Al­le­magne, les Bleus peinent à re­dé­mar­rer (0-0)

20 Minutes - - NEWS - De notre en­voyée spé­ciale à Mu­nich, Alexia Ighir­ri

On est content de re­trou­ver ses co­pains à la ren­trée, non ? On a eu le même sen­ti­ment en re­voyant les Bleus, jeu­di à Mu­nich, près de deux mois après leur titre de cham­pions du monde. Même si le nul face à l’Al­le­magne (0-0), pour le pre­mier match de Ligue des na­tions, a un peu gâ­ché les re­trou­vailles.

Même re­cette. La France joue bas, dé­fend bien, ex­ploite les contres. «a ne vous rap­pelle rien ? Les Bleus ont réuti­li­sé la re­cette qui leur avait si bien réus­si cet été. Reste qu’il a fal­lu at­tendre la 35e mi­nute de jeu et une tête de Gi­roud, pour voir Neuer être un peu in­quié­té. L’at­taque fran­çaise a été à la peine, mal­gré des per­cées de Her­nan­dez ou des gestes clas­sieux de Mbap­pé. C’était bien mieux au re­tour des ves­tiaires, à l’image des ten­ta­tives de Griez­mann (46e et 64e). Ceux qui pré­voyaient un fes­ti­val at­ten­dront. Di­manche, peut-être, pour les buts. Pour les co­tillons, c’est cer­tain (lire l’en­ca­dré).

Pre­mière réus­sie. Comme pré­vu, Areo­la a fê­té sa pre­mière sé­lec­tion face à la Mann­schaft. Son pre­mier

VVar­rêt est in­ter­ve­nu à la 18e, sur une frappe de Wer­ner. Le Pa­ri­sien a tra­ver­sé la pre­mière pé­riode se­rei­ne­ment, pré­sent sur les centres po­ten­tiel­le­ment dan­ge­reux (ou fran­che­ment mal né­go­ciés par les Al­le­mands). A la re­prise, le gar­dien fran­çais a en­core dé­tour­né une ten­ta­tive de l’at­ta­quant du Red Bull Leip­zig. Et les ten­ta­tives de Mül­ler, Reus ou Hum­mels n’ont rien chan­gé. A chaque fois, Areo­la était à la pa­rade.

Les Bleus stop­pés. Le risque d’un

Vre­lâ­che­ment des Bleus, après leur sacre, était pré­sent. Et quand bien même un mau­vais ré­sul­tat en Al­le­magne n’était pas dra­ma­tique, en ce dé­but de Ligue des na­tions, les Fran­çais ont as­su­ré vou­loir ter­mi­ner pre­miers de leur groupe pour ac­cé­der au Fi­nal Four en juin. Il fau­dra dé­sor­mais ga­gner. Cô­té al­le­mand, il y a eu de l’en­vie et de l’or­gueil. L’opé­ra­tion ré­ha­bi­li­ta­tion de la Mann­schaft a dé­mar­ré.

Au­teur de nom­breuses pa­rades, Al­phonse Areo­la a per­mis à l’équipe de France de ne pas en­cais­ser de buts.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.