Pa­ris face au dé­fi du crack

La Mai­rie songe à mo­bi­li­ser un bus où les toxi­co­manes pour­raient in­ha­ler leurs pro­duits

20 Minutes - - GRAND PARIS - Ro­main Les­cu­rieux

De nou­velles salles de consom­ma­tion à moindre risque (SCMR) pour les toxi­co­manes pour­raient être ou­vertes pro­chai­ne­ment. Et ce, deux ans après celle ins­tal­lée dans le 10e ar­ron­dis­se­ment, concen­trant « des dif­fi­cul­tés », a rap­pe­lé mar­di Da­vid Bel­liard, pré­sident du groupe éco­lo au Con­seil de Pa­ris.

« Nous n’avons qu’une seule salle pour Pa­ris et l’Ile-de-France. C’est in­suf­fi­sant », af­firme Anne Souy­ris. L’ad­jointe à la maire de Pa­ris char­gée de toutes les ques­tions re­la­tives à la san­té et aux re­la­tions avec l’AP-HP prône donc l’ou­ver­ture de plu­sieurs salles. No­tam­ment une en Sei­neSaint-De­nis, vers Aul­nay-sous-Bois, une dans le quar­tier des Halles et une salle d’in­ha­la­tion pour le crack dans le nord de Pa­ris, sous forme d’un bus iti­né­rant.

« Pas de dis­po­si­tif suf­fi­sant »

De­puis un cer­tain temps et mal­gré l’éva­cua­tion de la « col­line du crack » porte de la Cha­pelle (18e) cet été, les équipes de la ville pré­sentes sur le ter­rain constatent « un retour alar­mant de scènes ou­vertes de consom­ma­tion et de tra­fic de drogue, des condi­tions so­ciales et sa­ni­taires dé­gra­dées et des scènes de vio­lences in­to­lé­rables ».

«Le crack se dé­ve­loppe, car il y a un tra­fic am­pli­fié et un prix qui baisse. Mais il n’y a pas de dis­po­si­tif suf­fi­sant à Pa­ris, rap­pelle Anne Souy­ris. Il faut aug­men­ter le dis­po­si­tif de prise en charge glo­bal » Mais sur­tout la loi doit être mo­di­fiée car elle n’au­to­rise pas l’ex­pé­ri­men­ta­tion de « salles d’in­ha­la­tion ». « Pour le mo­ment, on ne peut pas ou­vrir une salle uni­que­ment d’in­ha­la­tion étant don­né le ca­hier des charges exis­tant. D’où ce sys­tème de bus iti­né­rant. Mais on ne peut pas faire ça tout seul. Il faut que l’Etat paie, le fonc­tion­ne­ment est du res­sort de l’Etat. » Sur ce su­jet du bus, les pour­par­lers se pour­suivent donc avec la Mil­de­ca (Mis­sion in­ter­mi­nis­té­rielle de lutte contre les drogues et les conduites ad­dic­tives) et la pré­fec­ture de po­lice. Les TGV à bas coût plus nom­breux vers la Côte d’Azur. Pour fê­ter les cinq ans du ser­vice, da­van­tage de TGV low cost Oui­go vont re­lier la gare de Lyon, à Pa­ris, à la Côte d’Azur et no­tam­ment Mar­seille, Tou­lon, et Nice à par­tir de dé­cembre.

Les cra­ckers ne passent par les salles de consom­ma­tion « tra­di­tion­nelles ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.