Une au­di­tion vouée à l’échec ?

20 Minutes - - ACTUALITÉ - Hé­lène Ser­gent

Très at­ten­due, l’au­di­tion de­vant la com­mis­sion des lois du Sé­nat d’Alexandre Be­nal­la (ce proche d’Em­ma­nuel Ma­cron fil­mé en train de frap­per des ma­ni­fes­tants le 1er-Mai à Pa­ris) doit avoir lieu ce mer­cre­di ma­tin. Elle pour­rait se ré­vé­ler dé­ce­vante. L’ar­gu­ment se­ri­né de­puis une se­maine par les té­nors du gou­ver­ne­ment et de la ma­jo­ri­té : les sé­na­teurs ne peuvent se sub­sti­tuer à la jus­tice. Or, l’ex-col­la­bo­ra­teur du chef de l’Etat étant mis en exa­men dans le cadre d’une en­quête ju­di­ciaire, il a le droit au si­lence. « Les deux en­quêtes sont par­fai­te­ment com­pa­tibles puisque leurs ob­jets sont dif­fé­rents, ba­laie Dominique Rous­seau, pro­fes­seur de droit consti­tu­tion­nel à l’uni­ver­si­té Pa­ris-I. Les sé­na­teurs ne pour­ront pas po­ser de ques­tions cou­vertes par le champ de l’instruction, c’est-à-dire tout ce qui concerne le dé­rou­le­ment de la jour­née du 1er-Mai. En re­vanche, les ques­tions re­la­tives à sa pré­sence et sa fonc­tion à l’Ely­sée re­lèvent de la com­pé­tence de la com­mis­sion d’en­quête.» Se­lon un son­dage Ifop pour la chaîne par­le­men­taire Public Sé­nat, les trois quarts des Fran­çais (76 %) «ap­prouvent» l’au­di­tion d’Alexandre Be­nal­la par la com­mis­sion d’en­quête sé­na­to­riale.

Alexandre Be­nal­la doit être en­ten­du ce mer­cre­di par les sé­na­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.