Le par­ti de mêler fic­tion et réa­li­tés

Le film «Le Pou­lain», réa­li­sé par Ma­thieu Sa­pin, évoque les cou­lisses du pou­voir

20 Minutes - - CINÉMA - Ca­ro­line Vié

La politique, Ma­thieu Sa­pin connaît ça sur le bout des crayons. L’au­teur des bandes des­si­nées Le Châ­teau, qui évoque les cou­lisses du pa­lais de l’Ely­sée, et Cam­pagne pré­si­den­tielle, à pro­pos de celle de Fran­çois Hol­lande (aux édi­tions Dar­gaud), trans­pose tout ce qu’il a ob­ser­vé dans Le Pou­lain, son pre­mier film. Un jeune homme in­no­cent (Fin­ne­gan Old­field) dé­couvre les se­crets du pou­voir avec une conseillère en com­mu­ni­ca­tion in­car­née par Alexan­dra La­my. « Mon per­son­nage s’ap­pelle Ar­naud Jau­rès, et les gens le croient ap­pa­ren­té à Jean Jau­rès, ra­conte Ma­thieu Sa­pin. C’est un peu l’ex­pé­rience que j’ai connue quand j’ai en­quê­té pour mes al­bums. » Les in­ter­lo­cu­teurs de l’au­teur le mé­na­geaient, parce qu’ils le pre­naient pour un parent de l’ex­mi­nistre Mi­chel Sa­pin!

Cet exemple est sym­bo­lique de la re­cette qu’il ex­ploite ma­li­cieu­se­ment dans cette co­mé­die réus­sie : un mé­lange des réa­li­tés qu’il a ob­ser­vées en gra­vi­tant au­tour du monde politique. « Le Pou­lain est un conte où Fin­ne­gan Old­field se­rait la prin­cesse et Alexandre La­my la sor­cière sé­dui­sante », plai­sante-t-il. Si cette der­nière a des dents qui raient le plan­cher des mi­nis­tères, le ga­min ne tarde pas à prendre du ga­lon, tan­dis que les deux pro­ta­go­nistes sou­tiennent un can­di­dat à l’Ely­sée pas très dy­na­mique.

Les femmes que le réa­li­sa­teur de 43 ans montre dans son film sont aus­si dures que les hommes, voire da­van­tage. « Ce­la m’amu­sait de tordre le cou à l’idée re­çue se­lon la­quelle les femmes sont plus douces que leurs ho­mo­logues mas­cu­lins », ex­plique Ma­thieu Sa­pin. Le per­son­nage d’Alexan­dra La­my peut se mon­trer fé­roce, et ses consoeurs ne sont pas plus tendres, quand elles évo­luent au som­met de l’Etat. Elles ra­brouent leurs su­bor­don­nées, visent les plus hautes fonc­tions et sautent sur les sta­giaires ju­vé­niles.

«En écri­vant avec Noé De­bré, j’ai dé­cou­vert une réa­li­té en politique qui dé­passe la fic­tion, confie Ma­thieu Sa­pin. Nous avions pen­sé à une pé­ri­pé­tie où l’An­gle­terre quit­tait l’Eu­rope, en croyant ce­la im­pos­sible. Puis le Brexit est ar­ri­vé et nous avons été obli­gés de chan­ger le script ! » Voir son hé­ros, jeune in­con­nu gra­vis­sant les marches du pou­voir à vive al­lure en ga­gnant la confiance des puis­sants, au­rait aus­si pu sem­bler peu vrai­sem­blable… « Mais l’af­faire Alexandre Be­nal­la a dé­mon­tré que nous n’étions pas tom­bés loin », s’amuse-t-il. Ce­la rend son film d’au­tant plus sa­vou­reux.

Les femmes que montre le réa­li­sa­teur sont aus­si dures que les hommes, voire da­van­tage.

Alexan­dra La­my in­ter­pètre une di­rec­trice de com­mu­ni­ca­tion en politique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.