« Toute la so­cié­té doit faire un tra­vail sur l’ho­mo­pho­bie »

Le co­mé­dien Ar­naud Ga­gnoud a été agres­sé à cause de son orien­ta­tion sexuelle

20 Minutes - - GRAND PARIS - Pro­pos re­cueillis par Ca­ro­line Po­li­ti

Ar­naud Ga­gnoud et son com­pa­gnon Ré­my Pa­la­zy ont été vic­times d’une agres­sion ho­mo­phobe, mar­di soir à Pa­ris. De­puis, une en­quête pour vio­lences avec arme par des­ti­na­tion en rai­son de l’orien­ta­tion sexuelle, no­tam­ment, a été ou­verte*. Le co­mé­dien de 27 ans est re­ve­nu sur cette épreuve.

Sur les ré­seaux, vous ex­pli­quez que vous sa­viez que vous n’échap­pe­riez pas, un jour, à une agres­sion ho­mo­phobe…

Oui, je sa­vais que ça m’ar­ri­ve­rait un jour. J’ai dé­jà deux amis qui se sont fait agres­ser. Avec Ré­mi, nous avons fait le choix de vivre comme tout le monde : de se te­nir la main quand nous en avons en­vie, de se prendre dans les bras, de s’em­bras­ser… Mais nous fai­sons mal­gré tout at­ten­tion. Il y a sou­vent des re­gards noirs, par­fois des gens agres­sifs. Les as­so­cia­tions qui nous ont contac­tés m’ont in­di­qué avoir consta­té une re­cru­des­cence des agres­sions ho­mo­phobes ces der­niers temps. Nous avons des amis ho­mo­sexuels qui se com­portent comme des amis dans l’es­pace pu­blic. Ils se font la bise, ne se tiennent pas la main… Pour moi, c’est ça qui est anor­mal.

Avez-vous hé­si­té avant de mé­dia­ti­ser cette agres­sion ?

On s’est dit qu’il va­lait mieux uti­li­ser ce que l’on avait su­bi pour faire évo­luer les men­ta­li­tés. On a re­çu beau­coup de mes­sages très po­si­tifs. Mais éga­le­ment des mes­sages très vio­lents, comme : “On va vous re­trou­ver et fi­nir le tra­vail”, qu’on n’est pas nor­maux, qu’on mé­rite ce que l’on a su­bi.

Qu’est-ce qui vous a le plus mar­qué dans cette af­faire ?

Nos agres­seurs sont le der­nier maillon d’une longue chaîne. On leur a per­mis de pen­ser qu’ils avaient le droit de nous agres­ser, parce que nous sommes ho­mo­sexuels. Lorsque nous sommes al­lés iden­ti­fier les deux jeunes qui ont été in­ter­pel­lés, ils sou­riaient. Toute la so­cié­té doit faire un tra­vail sur l’ho­mo­pho­bie. * Un mi­neur a été mis en exa­men pour vio­lences ag­gra­vées, puis pla­cé sous contrôle ju­di­ciaire, a-t-on ap­pris di­manche soir.

Le co­mé­dien, après son agres­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.