Du­pont-Ai­gnan cour­ra seul en piste

20 Minutes - - ACTUALITÉ - Thi­baut Le Gal

Comme cer­tains croient en Dieu, d’autres croient obs­ti­né­ment en leur des­tin. Ni­co­las Du­pont-Ai­gnan semble être de ceux-là, per­sua­dé qu’il se­ra « le » po­li­tique qui « li­bé­re­ra » la France. Cette fois en se pré­sen­tant aux eu­ro­péennes de mai. Ma­rine Le Pen lui avait pro­po­sé, fin mai, de faire liste com­mune. Son al­lié de l’entre-deux tours de la pré­si­den­tielle de 2017 a re­fu­sé l’in­vi­ta­tion, di­manche, lors du congrès de son par­ti De­bout la France (DLF) au Cirque d’hi­ver à Pa­ris. « Une liste com­mune, c’est une fu­sion, a sou­li­gné Da­mien Lem­pe­reur, porte-pa­role de DLF. «a ne se­ra pas suf­fi­sant pour ga­gner. Ni­co­las Du­pont-Ai­gnan a ti­ré les le­çons de 2017 et sou­haite créer un vrai ras­sem­ble­ment. » Mal­gré leurs pro­jets très proches, le sou­ve­rai­niste sait com­bien l’al­liance avec le RN lui a coû­té. Lors des lé­gis­la­tives de 2017, il a failli perdre sa cir­cons­crip­tion. Voi­là donc Ni­co­las Du­pont-Ai­gnan en cam­pagne, seul, por­té par les plus de 6 % que lui pro­mettent les son­dages. Ce qui ne l’a pas em­pê­ché, di­manche, d’ou­vrir « grands les bras aux membres, sym­pa­thi­sants, élec­teurs » LR et RN, dont les têtes de liste se font tou­jours at­tendre. Un ap­pel à l’union des droites qui vise à si­phon­ner ces deux élec­to­rats. « Il se po­si­tionne dé­jà pour 2022 », s’est aga­cé un dé­pu­té RN. Cô­té ré­pu­bli­cains, sa per­cée « in­quiète », « d’au­tant plus qu’il au­ra l’avan­tage d’être le seul pré­sident de par­ti can­di­dat », craint un cadre LR. Pour l’ins­tant, il semble iso­lé. Di­manche, la seule per­son­na­li­té pré­sente à ses cô­tés était le pré­sident du Par­ti ch­ré­tien-dé­mo­crate, JeanF­ré­dé­ric Pois­son. Un autre canton suisse adopte l’in­ter­dic­tion de la burqa. Les deux tiers en­vi­ron des ha­bi­tants du canton suisse de Saint-Gall ont vo­té di­manche en fa­veur d’une « in­ter­dic­tion de la burqa » dans l’es­pace pu­blic, une ré­gle­men­ta­tion dé­jà en vi­gueur de­puis juillet 2016 dans le Tes­sin voi­sin.

Le gou­ver­ne­ment veut va­rier le pro­fil des étu­diants en mé­de­cine. La mi­nistre de la San­té, Agnès Bu­zyn, a dé­fen­du di­manche sur Fran­ceIn­fo la ré­forme des études de san­té, des­ti­née à « di­ver­si­fier les pro­fils » de mé­de­cins. Com­ment ? En créant « des pas­se­relles avec d’autres li­cences (…), par exemple de psy­cho­lo­gie, de phi­lo­so­phie ou d’in­gé­nieurs ».

Le pré­sident de De­bout la France au Cirque d’hi­ver à Pa­ris, di­manche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.