La piste des sé­pa­ra­tistes arabes pri­vi­lé­giée

20 Minutes - - ACTUALITÉ -

Té­hé­ran a in­di­qué di­manche pri­vi­lé­gier la piste sé­pa­ra­tiste arabe, au len­de­main de l’at­ten­tat à Ah­vaz, lors d’un dé­fi­lé mi­li­taire, qui a coû­té la vie à 24 per­sonnes. La Ré­pu­blique is­la­mique d’Iran a en ef­fet mis en cause le Front po­pu­laire et dé­mo­cra­tique des Arabes d’Ah­vaz (FPDAA), un groupe sé­pa­ra­tiste. Ah­vaz est la ca­pi­tale du Khou­zes­tan. Dé­vas­tée par la guerre entre l’Irak et l’Iran (1980-1988), cette pro­vince pé­tro­li­fère du sud-ouest de l’Iran est peu­plée ma­jo­ri­tai­re­ment d’Arabes. Le pré­sident de la Ré­pu­blique Has­san Ro­ha­ni a ac­cu­sé les au­teurs de l’at­ten­tat d’avoir été des « mer­ce­naires » du dic­ta­teur ira­kien Sad­dam Hus­sein, avant de se trou­ver après sa mort un nou­veau « maître » sur « la rive sud du golfe Per­sique ». Il n’a nom­mé au­cun Etat, mais le char­gé d’af­faires émi­ra­ti a été con­vo­qué à Té­hé­ran. Le mi­nistre dé­lé­gué aux Af­faires étran­gères des Emi­rats arabes unis a af­fir­mé que son pays n’avait au­cun lien avec l’at­ten­tat et ac­cu­sé Té­hé­ran d’avoir lan­cé une « cam­pagne » contre Abou Dha­bi.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.