«NBA 2K19», le des­sus du pa­nier

La si­mu­la­tion de bas­ket, com­plète et exi­geante, a bé­né­fi­cié cette an­née de nom­breux ajus­te­ments

20 Minutes - - CULTURE - Jean-Fran­çois Mo­risse

La sé­rie des «NBA 2K» est au bas­ket-ball ce que « Fifa » est au foot­ball : une si­mu­la­tion de ré­fé­rence. Avec « NBA 2K19 », sor­ti sur PC, PlayS­ta­tion 4, Xbox One et Switch, le stu­dio Vi­sual Concepts par­vient une fois en­core à peau­fi­ner son bé­bé, tout en ajus­tant cer­tains as­pects qui avaient dé­çu les joueurs l’an pas­sé. Le jeu in­vite à en­dos­ser le maillot d’un jeune joueur de bas­ket. Le mode car­rière a bé­né­fi­cié de nom­breux ajus­te­ments, même si la pro­gres­sion est tou­jours aus­si ar­due. Pour ga­gner un peu de temps, on conseille d’es­qui­ver les sé­quences ci­né­ma­tiques, lon­guettes et ba­vardes, et on se concen­tre­ra sur l’es­sen­tiel : le jeu.

Des sen­sa­tions ex­cel­lentes

De toute fa­çon, l’his­toire cède peu à peu la place à plus de matchs. Tant mieux, car c’est le seul moyen de gra­vir les éche­lons dans la hié­rar­chie des joueurs. Il faut du temps et de la per­sé­vé­rance pour amas­ser les points grâce aux­quels son joueur va s’amé­lio­rer. On dé­plo­re­ra la pos­si­bi­li­té d’ache­ter ces points, ce qui, mo­ra­le­ment, va à l’en­contre d’un jeu qui met l’ac­cent sur la né­ces­si­té de s’en­traî­ner lon­gue­ment et sé­rieu­se­ment. Une fois sur le par­quet, les sen­sa­tions de jeu sont ex­cel­lentes. Vi­sual Concepts a ajus­té et af­fi­né le ga­me­play afin de mieux équi­li­brer at­taque et dé­fense. Cô­té dé­fense jus­te­ment, les joueurs gé­rés par la console sont re­dou­tables. On éprouve alors, à chaque vic­toire, la sa­tis­fac­tion d’avoir sur­mon­té un vé­ri­table chal­lenge. Quand « Fifa » se veut très ac­ces­sible, « NBA 2K19 » se veut une si­mu­la­tion exi­geante et com­plète.

LeB­ron James est l’une des nom­breuses stars pré­sentes dans le jeu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.