Un autre oeil sur la pla­nète

Une ap­pli dif­fuse des vi­déos de la Terre pour sus­ci­ter le dé­sir de la pro­té­ger

20 Minutes - - GRAND PARIS - Fa­brice Pou­li­quen

Contem­pler la Terre de­puis l’es­pace per­met­trait d’éveiller une conscience éco­lo­gique. Grâce à leur ap­pli, deux Fran­çais veulent rendre cette ex­pé­rience ac­ces­sible à tous.

Seule une poi­gnée d’hommes et de femmes, en l’oc­cur­rence les as­tro­nautes, ont vé­cu l’over­view ef­fect (l’ef­fet de vi­sion glo­bale). Théo­ri­sée par l’his­to­rien des sciences Frank White, cette ex­pé­rience qua­si mys­tique est pro­vo­quée par l’ef­fet com­bi­né de la peur, de l’ape­san­teur, du si­lence et de la contem­pla­tion de la Terre. Elle laisse en­suite, de re­tour par­mi le com­mun de mor­tels, la cer­ti­tude que la Terre est un or­ga­nisme vi­vant avec le­quel nous ne fai­sons qu’un et qu’il convient donc de pro­té­ger. Et si une ap­pli­ca­tion per­met­tait de faire vivre au plus grand nombre l’over­view ef­fect, en dé­clen­chant en masse cette en­vie, ce be­soin, de pro­té­ger la Terre? C’est l’am­bi­tion de Blue­turn, une ap­pli­ca­tion créée par deux amis, les Fran­çais Jean-Pierre Goux et Mi­chaël Boc­ca­ra, et qui per­met de dé­cou­vrir la Terre en­tiè­re­ment éclai­rée, en ro­ta­tion. Ce qui n’a pas été simple à réa­li­ser.

Une idée d’Al Gore

« Deux mois après la si­gna­ture du Pro­to­cole de Kyo­to, en 1998, Al Gore, alors vice-pré­sident des Etats-Unis, ré­flé­chis­sait à un moyen de mo­bi­li­ser les ci­toyens sur les dé­rè­gle­ments cli­ma­tiques, ra­conte Jean-Pierre Goux. Il a eu l’idée d’en­voyer une sonde dans l’es­pace pour pho­to­gra­phier la Terre en temps réel et dif­fu­ser les images ob­te­nues sur In­ter­net, qui ve­nait de naître.» La Na­sa a eu beau re­le­ver le dé­fi de mettre au point en un temps re­cord le sa­tel­lite d’ob­ser­va­tion Tria­na, son lan­ce­ment a été an­nu­lé au der­nier mo­ment : le 20 jan­vier 2001, Bush fils est de­ve­nu le 43e pré­sident des EtatsU­nis et a stop­pé aus­si­tôt le pro­jet de son ad­ver­saire po­li­tique. Il a fal­lu at­tendre l’ad­mi­nis­tra­tion Oba­ma pour voir la mis­sion, ap­pe­lée DSCOVR pour Dis­co­ver, sor­tir du pla­card. Elle prend son en­vol en fé­vrier 2005 et en­voie sa pre­mière image de la Terre cinq mois plus tard, le 21 juin.

Mais Jean-Pierre Goux et Mi­chaël Bo­car­ra sont dé­çus que la Na­sa n’ex­ploite pas plus les dix à quinze pho­tos de la Terre que fait par­ve­nir quo­ti­dien­ne­ment Dis­co­ver. Alors, sur leur temps libre, ils cherchent à trans­for­mer ces images en vi­déos. «Pour faire un film, il faut une cin­quan­taine d’images par se­conde, rap­pelle Jean-Pierre Goux. Nous ne les avions pas, puisque les cli­chés de DSCOVR sont pris toutes les 1h30 en­vi­ron. En re­vanche, nous avions re­mar­qué que, d’une pho­to à l’autre, les nuages bou­geaient moins vite que la ro­ta­tion de la Terre. Si bien que nous pou­vions cal­cu­ler leurs tra­jec­toires entre deux pho­tos et ain­si créer toutes les images man­quantes pour abou­tir à un film.» L’ap­pli Blue­turn était née.

Deux ans plus tard, Jean-Pierre Goux comp­ta­bi­lise près de 100000 té­lé­char­ge­ments et mul­ti­plie les confé­rences pour sus­ci­ter l’over­view ef­fect. Son pro­jet : pro­je­ter les images de DSCOVR sur un bâ­ti­ment de cha­cune des villes du C40, cette coa­li­tion de maires de grandes villes du monde en­ga­gés dans la lutte contre le dé­rè­gle­ment cli­ma­tique. Pour­quoi ne pas com­men­cer par Pa­ris ? « Il fau­drait que j’en re­parle à Anne Hi­dal­go», glisse Jean-Pierre Goux. Pré­pa­rez-vous au chan­ge­ment de nom des car­bu­rants. A par­tir du 12 oc­tobre, les noms des car­bu­rants se­ront mo­di­fiés en Eu­rope ain­si que dans sept pays voi­sins. L’es­sence, par exemple, se­ra re­pré­sen­tée par un « E », se­ra sui­vi du chiffre qui re­pré­sente sa te­neur en bio­car­bu­rant :

5 %, 10 % ou 85 %. L’am­bi­tion : fa­ci­li­ter les usages des ci­toyens eu­ro­péens lors­qu’ils voyagent au sein de l’Union.

La Grande Ré­cré va pou­voir pré­pa­rer se­rei­ne­ment les fêtes. Le groupe de dis­tri­bu­tion de jouets en dif­fi­cul­tés Lu­den­do, pro­prié­taire de La Grande Ré­cré, va être re­pris par son PDG ac­tuel, épau­lé par un fonds spé­cia­li­sé bor­de­lais.

Pho­to réa­li­sée par l’or­bi­teur de re­con­nais­sance lunaire de la Na­sa, en 2015.

Une pho­to de la Terre prise par Dis­co­ver la se­maine der­nière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.