Après la pluie an­glaise, le beau temps

20 Minutes - - SPORTS - A.L.G.

Deux se­maines après la dé­faite du PSG à Li­ver­pool (3-2) en Ligue des cham­pions, et avant d’af­fron­ter l’Etoile rouge de Bel­grade ce mer­cre­di, Tho­mas Tu­chel a un peu chan­gé sa ma­nière de lire la pres­ta­tion ca­la­mi­teuse de son équipe à An­field. Après le match, l’Al­le­mand avait no­tam­ment ex­pli­qué que la dé­faite n’était pas mé­ri­tée. Il s’agis­sait juste d’un dis­cours de fa­çade, Tu­chel pré­fé­rant ré­ser­ver ses cri­tiques à ses joueurs. « La ré­ac­tion of­fi­cielle ne doit pas être la ré­ac­tion dans le ves­tiaire. On n’a pas joué à notre top ni­veau », a-t-il avoué mar­di.

Des len­de­mains qui chantent

Ce re­vers en An­gle­terre pour­rait fi­na­le­ment ser­vir de dé­clic, né­ces­saire pour la suite de l’his­toire entre Tu­chel et ses joueurs. « Sans trop al­ler jus­qu’à des consi­dé­ra­tions psy­cho­lo­giques, juste au ni­veau tra­vail et ap­pren­tis­sage, ce match à Li­ver­pool va comp­ter dans la sai­son du PSG », confirme l’ex-Pa­ri­sien Pierre Du­crocq, de­ve­nu consul­tant pour RMC Sports. De­puis ce match, le PSG a chan­gé de vi­sage et on se rap­proche de quelque chose qui res­semble à la patte Tu­chel : une adap­ta­tion des joueurs à un nou­veau sys­tème tac­tique, un pres­sing mons­trueux et haut sur le ter­rain. Les Pa­ri­siens ont af­fi­ché un état d’es­prit et une com­ba­ti­vi­té qui leur per­mettent d’es­pé­rer des len­de­mains eu­ro­péens qui chantent. « «a com­mence vrai­ment à res­sem­bler à quelque chose de co­hé­rent par rap­port à ce que le coach sou­haite mettre en place à Pa­ris », confirme Du­crocq.

Tho­mas Tu­chel, le coach du PSG.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.