En dé­li­ca­tesse de­puis le dé­but de la sai­son avec le PSG, Pres­nel Kim­pembe a tout l’ave­nir de­vant lui pour « se bo­ni­fier »

Au­teur d’une re­prise pous­sive avec le PSG, le dé­fen­seur doit ras­su­rer et confir­mer. Il en a l’oc­ca­sion ce soir (21h), face à Naples, en C1

20 Minutes - - LA UNE - Ju­lien La­loye

Thia­go Sil­va sur la touche, Pres­nel Kim­pembe a un coup à jouer, ce soir (21 h). Face à Naples en phase de poules de la Ligue des cham­pions, le dé­fen­seur pa­ri­sien se­ra ti­tu­laire. Une pers­pec­tive qui ras­sure les fans du PSG de­puis que le ga­min a plié en quatre Mes­si et Sua­rez dans sa poche un soir de « de­cu­lo­ta­da » du Bar­ça. En­fin, qui ras­su­rait. Car de­puis quelques se­maines, les pres­ta­tions de Kim­pembe sèment le doute. Dé­but de sai­son cou­çi-cou­ça avec le PSG, ex­clu­sion lo­gique sur un tacle sé­vère sur Ndom­bé­lé en L1, trois buts en­cais­sés en équipe de France où il n’est pas in­no­cent... on n’ira pas jus­qu’à dire qu’on a les ge­noux qui cognent avant le match contre le Na­po­li, mais quand même. De son cô­té, le cham­pion du monde ne semble pas in­quiet. « Pres­nel est tran­quille, il a en­vie de tout cas­ser avec le PSG, as­sure son en­tou­rage. Tout ce qui se dit a ren­for­cé sa dé­ter­mi­na­tion. » Mais qu’est-ce qu’il se dit jus­te­ment ? Pen­dant le Mon­dial, le gau­cher s’est construit une image d’am­bian­ceur. « Il peut avoir le sta­tut d’un dé­fen­seur re­dou­table sur le ter­rain et swit­cher pour pas­ser à ce­lui de co­équi­pier qui va mettre l’am­biance en de­hors des pé­riodes qui né­ces­sitent de la concen­tra­tion », le dé­fend Laurent Bo­na­déi, son ex-en­traî­neur chez les jeunes au PSG. Ain­si, le gar­çon est moins dé­sin­volte qu’il en a l’air. Peut-il, en re­vanche, dou­ter ?

Et si Kim­pembe, sur qui tout sem­blait glis­ser, était tou­ché par les com­men­taires moins élo­gieux et par les gênes phy­siques ? « Pres­nel est l’in­car­na­tion du joueur qui a un men­tal à toute épreuve, ras­sure Laurent Bo­na­déi. Il ne s’est pas étof­fé tout de suite. Pour lui, c’était dur d’ac­cep­ter que son corps ne lui per­mette pas de réa­li­ser ce qu’il ima­gi­nait dans sa tête. Il a re­dou­blé de tra­vail pour re­ve­nir plus fort et ga­gner sa place. » Re­con­nu comme un dé­fen­seur d’une fia­bi­li­té ab­so­lu­ment in­croyable pour son âge (23 ans), Kim­pembe est un joueur en­core vert. A peine 70 matchs en L 1, six en Coupe d’Eu­rope et cinq en Bleu. «a fait un peu juste pour lui de­man­der d’être Be­cken­bauer. Entre Thia­go Sil­va et Mar­quin­hos, il ap­prend afin de de­ve­nir mons­trueux. « A force de jouer des matchs de haut ni­veau à forte in­ten­si­té, il va se bo­ni­fier, as­sure Laurent Bo­na­déi. C’est sur l’ex­pé­rience qu’il va en­core pro­gres­ser, mais aus­si la com­plé­men­ta­ri­té. Blanc et De­sailly, ça ne s’est pas fait en un jour. »

« A force de jouer des matchs de haut ni­veau, il va se bo­ni­fier. » Laurent Bo­na­déi, ex-coach du joueur chez les jeunes

Le dé­fen­seur fran­çais se­ra ti­tu­laire face à Naples, en Ligue des cham­pions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.