Le coup de main de Ja­mie Lee Cur­tis à la cause des femmes

Les femmes prennent leur re­vanche dans le nou­vel épi­sode de la sa­ga hor­ri­fique

20 Minutes - - LA UNE - Ca­ro­line Vié

Ja­mie Lee Cur­tis avait dé­jà sur­vé­cu au tueur de Hal­lo­ween de John Car­pen­ter en 1978. Le film res­sort en salle ce mer­cre­di et elle y re­trouve, qua­rante ans plus tard, Mi­chael Myers, le psy­cho­pathe au masque blanc.

« Mon filleul Jake Gyl­len­haal m'a pré­sen­té Da­vid Gor­don Green en me di­sant qu'il avait un nou­vel “Hal­lo­ween” en pro­jet, ex­plique-t-elle à

20 Mi­nutes. J'ai ai­mé son es­prit et son res­pect pour les per­son­nages. » La re­voi­là donc dans la peau de Lau­rie Strode, re­cluse et bou­dée par sa fille dont elle a per­du la garde pour cause de pa­ra­noïa. « Lau­rie est une femme forte qui a ten­té de pré­pa­rer sa fille et sa pe­tite-fille au re­tour de Mi­chael sans les convaincre », ra­conte-t-elle. Sa des­cen­dance la croit dé­ran­gée jus­qu'au jour de hal­lo­ween 2018, quand Mi­chael s'évade... Pour cette ver­sion 2.0, les trois hé­roïnes du film n'ont plus rien de « scream queens », les stars hur­leuses de films d'hor­reur. « Lau­rie a été han­tée toute sa vie par le trau­ma­tisme de cette nuit où elle a vu mou­rir ses amis », dé­clare Ja­mie Lee Cur­tis. Elle ne trou­ve­ra la paix qu'en éli­mi­nant Mi­chael. « A l'heure de #MeToo, les femmes se font en­fin en­tendre, et Lau­rie est em­blé­ma­tique de leur lutte, in­siste l'ac­trice, fé­mi­niste mi­li­tante en­ga­gée dans ce mou­ve­ment. Je ne veux pas que mon per­son­nage puisse être consi­dé­ré comme une vic­time. » C'est donc avec

bon­heur que l'ac­trice de 59 ans s'est ini­tiée au ma­nie­ment de gros ca­libres pour cam­per cette ma­mie guer­rière. « Mon coach, fan de “Hal­lo­ween”, m'a fait ti­rer sur une pho­to de Mi­chael Myers et j'ai mis dans le mille du pre­mier coup », s'amuse-t-elle. Ja­mie Lee Cur­tis es­time en avoir fi­ni avec la sa­ga et s'at­ten­drit de­vant un mon­tage pho­to sur Ins­ta­gram, double por­trait qui la re­pré­sente en train de ré­con­for­ter son per­son­nage. « Voi­là ce dont elle avait be­soin, voi­là ce dont toutes les vic­times ont be­soin », dit-elle. « Hal­lo­ween », suite réus­sie, par­vient à faire pas­ser ce mes­sage ré­con­for­tant.

« Je ne veux pas que mon per­son­nage puisse être consi­dé­ré comme une vic­time.» Ja­mie Lee Cur­tis

Me­nées par Ja­mie Lee Cur­tis (au centre), les femmes passent à l’at­taque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.