C’est chaud pour le Via­gra du froid

20 Minutes - - DIX NEWS - Ma­thilde Cou­sin

Une pra­tique en pé­ril. Chaque prin­temps, dans l’Hi­ma­laya, des mil­liers de vil­la­geois du Né­pal, du Ti­bet ou du Bhou­tan se ruent pour ra­mas­ser un cham­pi­gnon ré­pu­té aphro­di­siaque, pous­sant à l’in­té­rieur d’une che­nille. Les nom­breux cueilleurs avaient dé­jà conscience que la sur­ex­ploi­ta­tion et la concur­rence me­na­çaient ce cham­pi­gnon, éga­le­ment sur­nom­mé « Via­gra de l’Hi­ma­laya ».

Mais, se­lon une étude pu­bliée lun­di dans les comptes ren­dus de l’Aca­dé­mie amé­ri­caine des sciences (PNAS), le chan­ge­ment cli­ma­tique contri­bue­rait aus­si à la ra­ré­fac­tion du cham­pi­gnon. Ce rap­port montre que l’ha­bi­tat na­tu­rel du cham­pi­gnon, qui aime les ré­gions froides et éle­vées mais sans trop de neige, se ré­duit au fur et à me­sure que l’Hi­ma­laya se ré­chauffe. « Même si les gens com­mencent à ré­duire leurs ré­coltes, la pro­duc­tion conti­nue­ra sû­re­ment à bais­ser à cause du chan­ge­ment cli­ma­tique », pré­vient Kel­ly Hop­ping, co­au­teure de l’étude.

2 Un ice­berg rec­tan­gu­laire dé­cou­vert en An­tarc­tique

Un ice­berg qui a la forme ! La Na­sa a dé­cou­vert, lors d’un sur­vol de la bar­rière de Lar­sen (An­tarc­tique) un ice­berg par­fai­te­ment lisse sur le des­sus, de forme rec­tan­gu­laire et aux angles cou­pés net. Ce bloc de glace, qui me­su­re­rait 1,5 km de long, est tout à fait na­tu­rel, as­sure l’agence amé­ri­caine. Il s’agit d’un ice­berg de type ta­bu­laire, ex­plique en­core la Na­sa. « Les ice­bergs ta­bu­laires se forment par un pro­ces­sus qui res­semble un peu à ce­lui d’un ongle qui de­vient trop long et se fis­sure à la fin », ex­plique à Live Science Kel­ly Brunt, scien­ti­fique à la Na­sa et à l’uni­ver­si­té du Ma­ry­land.

3 Une sta­tue pour An­drés Inies­ta à Al­ba­cete

Al­ba­cete n’ou­blie pas son pro­dige. Le maire de la ville es­pa­gnole où a dé­bu­té l’an­cienne star du Bar­ça, An­drés Inies­ta, qui évo­lue au­jourd’hui au Vis­sel Kobe (Ja­pon), a an­non­cé, lun­di, qu’une sta­tue à l’ef­fi­gie du joueur al­lait prendre ses quar­tiers dans la com­mune. Cette der­nière de­vrait être dé­voi­lée en 2020, pour les dix ans du titre de cham­pion du monde de la Ro­ja.

4 Il braque un fast-food et y re­vient pour dé­jeu­ner

Son pe­tit creux, sa pe­tite fai­blesse qui l’a per­du. Un homme, qui est en­tré dans un fast-food de la chaîne Sub­way à Nor­cross (Etats-Unis), ne s’est pas conten­té de bra­quer l’éta­blis­se­ment, rap­porte Ouest-France. Après avoir vo­lé un maigre bu­tin de 87 €, l’Amé­ri­cain est re­ve­nu plus tard pour ré­cu­pé­rer le sand­wich qu’il avait com­man­dé... Fi­na­le­ment, le mul­ti­ré­ci­di­viste a été in­ter­pel­lé quelques jours plus tard.

5 Pret­ty Wo­man rompt avec les rom­com

Bye bye les co­mé­dies ro­man­tiques (rom­com) pour Pret­ty Wo­man ! On ne de­vrait plus voir Ju­lia Ro­berts dans une rom­com, « à moins de jouer les pa­rents des pro­ta­go­nistes », a-t-elle ex­pli­qué à « En­ter­tain­ment To­night ». « J’aime les co­mé­dies ro­man­tiques, pour­suit l’ac­trice. Mais, quand on a une cer­taine ex­pé­rience de la vie, ça ne fonc­tionne plus. »

6 Un com­mer­çant sait faire fuir les vo­leurs

A Char­le­roi (Bel­gique), Di­dier, un gé­rant de ma­ga­sin de ci­ga­rettes élec­tro­niques, conseille à six in­di­vi­dus ve­nus bra­quer sa bou­tique de re­pas­ser plus tard, afin de tou­cher un plus gros bu­tin, rap­porte RTL In­fo. Les six in­di­vi­dus s’exé­cutent et re­viennent en fin de jour­née. Entre-temps, le gé­rant avait contac­té la po­lice. Tout le pe­tit monde a été in­ter­pel­lé.

7 Un autre hymne joué, ma­laise as­su­ré

L’équipe de foot sud-co­réenne des moins de 19 ans est res­tée si­dé­rée, lun­di soir, lors d’un tour­noi dis­pu­té en In­do­né­sie. Avant le coup d’en­voi, l’hymne qui a re­ten­ti dans le stade n’était pas le leur, mais ce­lui de la Co­rée du Nord. L’opé­ra­teur char­gé de faire re­ten­tir les hymnes se se­rait trom­pé de fi­chier au­dio. La fé­dé­ra­tion sud-co­réenne a dé­po­sé, mar­di, une pro­tes­ta­tion of­fi­cielle au­près de la Con­fé­dé­ra­tion asia­tique (AFC).

8 Un show John­ny à Pa­ris à la fin de l’an­née 2019

L’idole est éter­nelle. Un show en hom­mage à John­ny Hal­ly­day va voir le jour, ré­vèle Le Pa­ri­sien. Le spec­tacle se­ra lan­cé le 18 dé­cembre 2019 au Ca­si­no de Pa­ris, et comp­te­ra 36 re­pré­sen­ta­tions. Trente ar­tistes in­ter­pré­te­ront 25 titres du Tau­lier, à plu­sieurs étapes de sa car­rière.

9 Nos in­ter­nautes ont du ta­lent

Cette pho­to nous a été en­voyée par Laurent Des­pierres via Ins­ta­gram @lau­rent_­des­pierres

Vous êtes doué pour la pho­to­gra­phie ? En­voyez vos images à contri­bu­[email protected]­nutes.fr ou pos­tez-les sur Ins­ta­gram avec le ha­sh­tag #no­sin­ter­nau­te­sont­du­talent

Vos pho­tos ne se­ront des­ti­nées qu’à cette ru­brique. Pour en sa­voir plus sur la ges­tion de vos don­nées : https://www.20mi­nutes. fr/po­li­tique-pro­tec­tion-don­nees­per­son­nelles.

1 0 Bien­tôt une carte grise pour les vé­los ?

La carte grise n’en­tre­ra pas en piste. Eli­sa­beth Borne, la mi­nistre des Trans­ports, a dé­men­ti une in­fo, re­layée par plu­sieurs ar­ticles de presse, an­non­çant la créa­tion pro­chaine d’une

« carte grise » pour les vé­los.

« Le plan vé­lo gé­né­ra­li­se­ra pro­gres­si­ve­ment le mar­quage des vé­los (qui existe dé­jà) lors de leur vente par un pro­fes­sion­nel pour lut­ter contre le vol : dis­po­si­tif simple et ef­fi­cace. Il n’y au­ra évi­dem­ment pas la moindre “carte grise” et au­cun do­cu­ment à por­ter sur soi ! » a twee­té la mi­nistre des trans­ports, le 18 oc­tobre. La confu­sion a pu ve­nir d’un ar­ticle du pro­jet de loi dit « orien­ta­tion et mo­bi­li­tés », pré­pa­ré par le mi­nis­tère. Il est fait men­tion d’un « cer­ti­fi­cat de pro­prié­té ». Ce do­cu­ment de­vra être pro­duit lors­qu’un vé­lo qui a été mar­qué est ven­du. Il per­met d’iden­ti­fier le vé­lo afin de lut­ter contre le vol, le re­cel et la re­vente illi­cite. Se­lon le mi­nis­tère des Trans­ports, plus de 300 000 mé­nages sont vic­times chaque an­née d’un vol de vé­lo, et 400 000 vé­los sont mar­qués. Des sys­tèmes pour mar­quer un cycle existent dé­jà. Par exemple, le nu­mé­ro peut être gra­vé ou bien ins­crit sur une éti­quette sé­cu­ri­sée. Si le vé­lo est vo­lé, ce nu­mé­ro unique per­met de re­trou­ver son pro­prié­taire. 20 Mi­nutes lutte contre les fake news. Un doute ? Ecri­vez à contri­bu­[email protected]­nutes.fr

Le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique met en pé­ril un cham­pi­gnon de l’Hi­ma­laya.

Un lu­cane cerf-vo­lant dans un jar­din, à Ville­neuve-le-Roi (94).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.