«Nos ego étaient des condi­ments dans un plat bien pré­pa­ré»

20 Minutes - - CINÉMA - C.V.

Phi­lippe Ka­te­rine s'est sen­ti comme un pois­son dans l'eau dans Le Grand Bain. « C'était très joyeux et très in­tense, comme une co­lo­nie de va­cances », ra­conte le chan­teur et ac­teur à 20 Mi­nutes. On ima­gine que Gilles Lel­louche a dû avoir par­fois grand mal à gé­rer la bro­chette d'ac­teurs. « Il est vrai que nous avions tous de fortes per­son­na­li­tés et des pro­fils di­vers, se sou­vient Phi­lippe Ka­te­rine. On s'en est ren­du compte dès l'en­traî­ne­ment en pis­cine. » Mal­gré leurs tem­pé­ra­ments vol­ca­niques, au­cun ac­teur n'es­sayait de ti­rer la ser­viette de bain à lui. « Nos ego étaient comme des condi­ments dans un plat bien pré­pa­ré, ex­plique Phi­lippe Ka­te­rine. Ils ne nous ser­vaient qu'à pi­men­ter les scènes. » Si cha­cun joue sa par­ti­tion avec ta­lent, le pu­blic peut avoir un faible pour son per­son­nage d'homme-en­fant. « Ce tour­nage a été pas­sion­nant pour moi qui aime à ob­ser­ver la na­ture hu­maine », avoue-t-il. Phi­lippe Ka­te­rine se sou­vient avec le sou­rire de son ex­pé­rience. « Gilles Lel­louche est un me­neur d'hommes, com­mente-t-il. De ceux qui t'en­cou­ragent au point de te faire croire que tu es digne d'Al Pa­ci­no ! » Cet en­thou­siasme s'est com­mu­ni­qué au film, dans le­quel le spec­ta­teur plonge avec dé­lices.

« Gilles Lel­louche est un me­neur d’hommes. » Phi­lippe Ka­te­rine

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.