« J’en veux à la hié­rar­chie du père Pey­rard, qui a cou­vert ses actes »

20 Minutes - - ACTUALITÉ - A Lyon, Eli­sa Fri­sul­lo

A la veille du pro­cès de Ré­gis Pey­rard, ju­gé ce mar­di à Saint-Etienne (Loire) pour des agres­sions sexuelles sur mi­neur qu’ils au­raient com­mises il y a vingt-cinq ans, 20 Mi­nutes a re­cueilli le té­moi­gnage de la seule vic­time pour la­quelle les faits pré­su­més ne sont pas pres­crits. Il s’agit d’un Li­gé­rien de 38 ans, qui a sou­hai­té conser­ver l’ano­ny­mat.

« Je me prends un tsu­na­mi dans la tronche, mais je me dis qu’il ne peut y avoir que du mieux après. Pen­dant très long­temps, j’ai re­fu­sé de par­ler de ce que j’ai su­bi. Même lorsque les gen­darmes m’ont contac­té il y a quelques mois après que l’af­faire a été mé­dia­ti­sée, j’ai eu peur. » Mais, même s’il ne vou­lait pas croi­ser le père Pey­rard, le plai­gnant est fi­na­le­ment al­lé à la confron­ta­tion. « J’étais content de l’af­fron­ter, de lui mon­trer qu’il al­lait de­voir payer pour ses atro­ci­tés. J’étais fier de moi, j’ai réus­si à sou­te­nir son re­gard », confie-t-il.

Au­jourd’hui, il dit ne «pas être dans un com­bat contre l’Eglise, mais contre les per­sonnes qui ont cou­vert cet homme. » Son sou­hait : que l’ac­cu­sé « soit condam­né et que mon té­moi­gnage fasse écho au­près des gens, qui, comme moi, gardent des choses en­fouies et n’osent pas par­ler ou por­ter plainte. Il faut que la honte change en­fin de camp. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.